Note de ce sujet :
  • Moyenne : 4 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Gestion de bibliothèque : Quelle structure de fichiers ?
#1
Bonjour à tous,

Ma question en résumé : Comment faites-vous pour gérer votre workflow en général et vos photos sur le long terme ? Ne me dites pas « je rachète des disques durs » :-)

Je viens de faire l'acquisition de mes tout premiers boîtiers et objectifs (GH3, GH4 et un 25mm f/1.4, un 45mm f/1.8 et un 7-14mm f/4). Tout ça d'occasion pour ne pas me ruiner !

Le développement RAW est tout nouveau pour moi, et également Darktable. Cependant je suis un utilisateur avancé de l'informatique en général. Voici une photo que j'ai faite ces derniers jours (je prends aussi les critiques et conseils !).

Vu que ma bibliothèque photo commence déjà à grossir à vue d'œil (plus de 1500 photos et 25 Go en un mois), il faut que je gère bien tout ça pour pouvoir faire le ménage aisément.

Je pense à deux arborescences pour organiser tout ça.

1) La première (et l'actuelle) consiste, à chaque shooting, à mettre ça dans un répertoire séparé nommé 2017-10-25_mon-évènement/ et à le structurer ainsi :

Code :
2017-10-25_mon-évènement/
| [mes fichiers RAW...]
└── export
    ├── grandes
    ├── petites
    └── retouche
Du coup, dans le répertoire 2017-10-25_mon-évènement/ je mets les fichiers RAW, et j'ai configuré trois profils d'export dans Darktable, pour des Jpeg à 1200 de hauteur max, des Jpeg plus qualitatifs et des PNG pour la retouche.

Ça fonctionne très bien ! mais je me dis que ce n'est pas pratique pour faire ensuite le ménage.

2) Pour d'autres disciplines (comme l'audio, la création de documents, la composition, l'écriture, etc.) je structure généralement par phases : Ici les phases seraient l'import et développement de la photo sous Darktable, puis la retouche, et enfin l'export.

Du coup on pourrait avoir une structure comme ça :
Code :
.
├── 01-imports
│   ├── 2017-10-14_concert-orchestre-police-nationale
│   ├── 2017-10-15_poupin_parc-floral-de-vincennes
│   ├── 2017-10-16_ONP-Don-Carlos
│   ├── 2017-10-18_Têtes-Papageno
│   ├── 2017-10-22_diner-stage
│   ├── 2017-10-24_shoot-versailles
│   ├── 2017-10-25_ONP
│   ├── 2017-10-27_hameau-de-la-reine
│   ├── 2017-10-28_ONP
│   ├── 2017-10-31_ONP_josé-jb-philippe-ann-choi
│   ├── 2017-10_mix
│   ├── 2017-10_portraits
│   └── 2017-11-01_Chateau-versailles-portraits
├── 02-travail
│   ├── 2017-10-14_concert-orchestre-police-nationale
│   ├── 2017-10-15_poupin_parc-floral-de-vincennes
│   ├── 2017-10-16_ONP-Don-Carlos
│   ├── 2017-10-18_Têtes-Papageno
│   ├── 2017-10-22_diner-stage
│   ├── 2017-10-24_shoot-versailles
│   ├── 2017-10-25_ONP
│   ├── 2017-10-27_hameau-de-la-reine
│   ├── 2017-10-28_ONP
│   ├── 2017-10-31_ONP_josé-jb-philippe-ann-choi
│   ├── 2017-10_mix
│   ├── 2017-10_portraits
│   └── 2017-11-01_Chateau-versailles-portraits
└── 03-exports
    ├── 2017-10-14_concert-orchestre-police-nationale
    ├── 2017-10-15_poupin_parc-floral-de-vincennes
    ├── 2017-10-16_ONP-Don-Carlos
    ├── 2017-10-18_Têtes-Papageno
    ├── 2017-10-22_diner-stage
    ├── 2017-10-24_shoot-versailles
    ├── 2017-10-25_ONP
    ├── 2017-10-27_hameau-de-la-reine
    ├── 2017-10-28_ONP
    ├── 2017-10-31_ONP_josé-jb-philippe-ann-choi
    ├── 2017-10_mix
    ├── 2017-10_portraits
    └── 2017-11-01_Chateau-versailles-portraits

Le grand avantage serait que si on doit vraiment faire de la place, il suffit de garder le répertoire 03-exports/. Et pour faire plus fin, il suffirait de virer toutes les photos mal notées sous Darktable (cela suppose de les noter effectivement sous Darktable, ce que je fais).

J'en reviens à ma question de départ sur le workflow : comment faites-vous, vous qui utilisez Darktable ?

Merci !
Répondre
#2
|-Images
    |-2017
       |-20171102_un arbre_RAW
           |-20171102_un arbre_0001.NEF
           |-20171103_un arbre_0002.NEF
    |-2018

J'importe par le lecteur de cartes.
Mes options de session dans les préférences de Darktable :
répertoire de base : $(PICTURES_FOLDER)
Nommage du sous répertoire : $(YEAR)/$(YEAR)$(MONTH)$(DAY)_$(JOBCODE)_RAW
Nommage des fichiers : $(EXIF_YEAR)$(EXIF_MONTH)$(EXIF_DAY)_$(JOBCODE)_$(SEQUENCE).$(FILE_EXTENSION)

Pour le reste, je ne fais pas de répertoires particuliers pour les sorties jpg. Si j'ai besoin d'un jpg je le fais.
J'ai juste un répertoire nommé "site web" où je mets mes jpg qui vont sur mon site.

Concernant les retouches, quand je sors un Tiff pour retouche il est dans le même répertoire que le NEF. Je fais la retouche sous Gimp et le sauvegarde en écrasant le Tiff original. Je relance Darktable pour qu'il le prenne en compte comme nouvelle image. Comme ça j'ai le Tiff voisin du RAW.

faire plein de répertoires de sortie jpg, ce n'est pas vraiment utile. Je trouve.

Pour le reste, j'ai deux DD externes. Le premier me sert de sauvegarde journalière et reste à côté de mon ordinateur. Le second est caché, je le sors une fois par mois pour une mise à jour mensuelle. Donc ma photothèque se trouve à trois endroits : sur mon ordi et mes deux disques durs. je fais mes sauvegardes avec Grsync en cochant l'option "toujours faire la somme de contrôle".

Les disques durs ne sont finalement, pour moi, que du provisoire. Même si le provisoire dure longtemps. L'important c'est l'objet. Tenir dans les mains un livre photos. Ca c'est la finalité du travail de photographe, l'impression.

Voilà mon organisation de photographe amateur. mais je retournerais peut-être au nommage des sous répertoires en pure date et des fichiers en date et numéro de séquence. Avec forte utilisation des tags. le nommage de la pellicule finalement ne me convient pas trop. On verra ...
Lille. Hauts de France
Site web : http://www.philippedeletree.fr
Youtube : Darktable
Linux Solus

Répondre
#3
Personnellement, un dossier par jour de prise de vue. Ça donne :
Code :
Photo
    |-2017
        |-11
            |-03
                |-JPV_012345.NEF
                |-JPV_012346.NEF
                | ...
                |-JPV_012567.NEF
J'ai pris pour exemple une séance d'aujourd'hui.
Le numéro de fichier est séquentiel depuis mes premières photos numériques ce qui garanti l'unicité des noms de fichiers. Aujourd'hui je frise les 50000.

Après import et export des fichier par darktable, ça donne :
Code :
Photo
    |-2017
        |-11
            |-03
                |-darktable_exported
                    |-JPV_012345.jpg
                    |-JPV_012346.jpg
                    |-JPV_012567.jpg
                |-JPV_012345.NEF
                |-JPV_012345.NEF.xmp
                |-JPV_012346.NEF
                |-JPV_012346.NEF.xmp
                | ...
                |-JPV_012567.NEF
                |-JPV_012567.NEF.xmp
Lors des rares cas où je traite deux sujets fondamentalement différents la même journée, je crée un dossier 03 et un dossier 03-1.
J'ai laissé mes initiales en tête du nom de fichier, car il n'est pas rare que nous partagions des fichiers dans mon association. Dans ce cas, ça permet de savoir facilement quoi est à qui.
Concernant la création des répertoires et le nommage des fichiers, tout est géré automatiquement par RapidPhotoDownloader ou darktable (pour l'export).
Ensuite, pour trier, sélectionner, supprimer, copier, etc, des fichiers je gère tout avec les mots clés et fonctions de darktable.

Avantages (de mon point de vue) :
  • c'est simple,
  • tout se fait automatiquement,
  • pas de risque de conflits de noms de fichiers,
  • assez bonne homogénéité du contenu de chaque répertoire feuille de l'arborescence,
  • jamais de répertoire démesurément gros qui ralentisse considérablement les opérations (les plus gros contiennent un millier de photos, soit 2000 fichiers),
  • simple à comprendre,
  • l'accès se fait en trois clics.
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#4
Merci pour vos deux réponses.

Du coup, avec vos retours et en ayant également lu un autre article, je crois que je vais garder vers la structure 1) que j'avais présentée, en l'adaptant un peu.

Cela m'a aussi permis de comprendre plusieurs choses :
1) Pour bien communiquer entre Darktable, Gimp puis Darktable de nouveau, pour les retouches j'utiliserai du TIFF uniquement.
2) Je vais créer un deuxième classement par thème, comme autant de galeries « prêtes à visionner ». Cela me permettra de tenir à jour mon book et de pouvoir montrer des photos bien sélectionnées sans avoir à chercher. Peut-être, à terme, devrai-je faire un répertoire de photos « prêtes à imprimer ». À voir.

Dans Darktable, j'ai aussi désactivé l'importation de JPG, que je réserve uniquement pour l'export, et j'ai empêché l'importation de sous-dossiers. De cette manière, ça m'évitera d'importer les doublons déjà exportés si d'aventure je devais de nouveau importer un répertoire dans Darktable.

Pensé ainsi, je pense m'affranchir au maximum de la dépendance à Darktable pour l'avenir.

Maintenant, quid du classement avec les étoiles ?
Répondre
#5
Pour continuer dans ce que je fais (j'espère que je ne lasse pas)
J'importe à zéro étoile (modif à faire dans les préférences)
Je visionne mes images (à une de front, glissière en bas à côté de navigateur de Fichier) une première fois pour éliminer les ratées.
Un fois le ménage fait :
- Je mets une étoile à toutes celles qui reste.
- Je visionne toutes les images (ayant une étoile et à une de front pour la visualisation) pour attribuer une deuxième étoile à certaines images.
- Je sélectionne 2 étoiles dans le champ de sélection "Afficher " (seules les 2 étoiles sont alors visibles)
- Je visionne toutes les images (ayant deux étoiles et à une de front pour la visualisation) pour attribuer une troisième étoile à certaines images.
- Je sélectionne 3 étoiles dans le champ de sélection "Afficher " (seules les 3 étoiles sont alors visibles)
- Je visionne toutes les images (ayant trois étoiles et à une de front pour la visualisation) pour attribuer une quatrième étoile à certaines images.
- Je sélectionne 4 étoiles dans le champ de sélection "Afficher " (seules les 4 étoiles sont alors visibles)
- Je visionne toutes les images (ayant quatre étoiles et à une de front pour la visualisation) pour attribuer une cinquième étoile à certaines images.
- je n'en ai jamais trouvées ...:-)
Tu vois, c'est la bête technique du tamis.
----------------------------------------------------------------------------------
Comme je sens que tu va demander pour les mots clés,
Je désélectionne en mettant 1 étoile pour l'affichage. J'ai donc toutes mes images d'affichées sauf les rejetées.
Je les visualise une par une, à une de front.
CTRL T pour ouvrir le champ de saisie des mots clés
Je saisi les mots clés à la queue leu leu en les séparant d'une virgule (+ Entrée à la fin)
un coup de molette pour passer à la suivante.
C'est le boulot le plus ingrat mais certainement le plus important pour ensuite faire des recherches dans ta photothèque.

Et les labels de couleurs ?
je les utilise pour sélectionner provisoirement mes images (une expo ou autre) et je les efface ensuite des photos.

Voilà, voilà. Copie pas trop, il te faut un workflow à ta main. L'essentiel c'est ensuite de ne plus bouger.
Lille. Hauts de France
Site web : http://www.philippedeletree.fr
Youtube : Darktable
Linux Solus

Répondre
#6
Tu peux aussi utilisé le script gimp.lua qui permet d'exporter vers Gimp et de récupérer le traitement dans la table lumineuse de darktable. De plus Gimp peut être configuré pour ouvrir les RAW avec darktable et de récupérer le traitement dans Gimp.
Répondre
#7
Je continue aussi ;-)

Je suis beaucoup, beaucoup moins rigoureux que Valmy concernant les étoiles. D'abord je commence à 0 étoiles (Le nombre d'étoiles par défaut lors de l'importation est réglable dans les préférences). Puis je sélectionne les bonnes photos avec une étoile et les pourries avec CTRL-R¹. J'en sélectionne relativement peu dès cette étape. Ensuite, je vais traiter plus ou moins sommairement ces photos et quand ce sera fait, je referai une sélection sur les photos traitées en les notant avec 2 ou 3  étoiles. Enfin, après quelques temps et après avoir regardé mes photos plusieurs fois, je choisirai les 1, 2 ou 3 meilleures avec 5 étoiles.

Contrairement à Valmy, je n'utilise pas la taille des vignettes pour afficher mes photos. J'utilise l'affichage plein écran avec ALT-Z ou CTRL-ALT-Z.

Pour assigner les mots clés je n'utilise pas non plus le raccourci CTRL-T. J'utilise le module de la colonne de droite. Je peux ainsi utiliser des mots clés déjà saisis et éviter les doublons (avec et sans majuscules, par exemple)

Comme Valmy, j'utilise également les codes couleur uniquement comme repères provisoires pendant une ou quelques séances de travail.

-----------------------
¹ : Il y a un gros problème de vol de focus sur la table lumineuse qui a provoqué une longue discussion sur la liste darktable-dev il y a quelques semaines. En gros, quand on tape un chiffre dans une zone de saisie, la taille de l'export par exemple, si le pointeur de la souris s'est légèrement déplacé, on peut modifier le score de la ou des photos sélectionnées dans l'espace central d'affichage des vignettes. On peut ainsi modifier involontairement et d'un seul coup le score de plusieurs centaines de photo ! Il y a eu pas mal de discussions à ce sujet sur ce qu'il faudrait faire ou pas, mais pour mon compte et après m'être fait avoir il y a quelques temps, j'ai trouvé un contournement fort simple : dans "préférences->raccourcis" j'ai remplacé les raccourcis R, 0, 1, 2, 3, 4 et 5 par CTRL-R, CTRL-0, CTRL-1, ... et CTRL-5 pour la table lumineuse et le bandeau. Du coup plus de risques !
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)