Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: aurelienpierreUn style de base pour débruitage
#41
(20-01-18, 10:44)rawfiner a écrit : @TheMrCzi il est possible d'appliquer le style automatiquement à l'export, sans l'appliquer manuellement sur les images. Ainsi, on ne voit pas l'empilement de modules lorsqu'on traite son image, et on ne subit pas les ralentissements dus aux calculs de réduction de bruit.
Cependant, on ne voit pas non plus les effets de la réduction avant de voir l'image exportée, donc c'est à double tranchant.

Merci beaucoup pour le tuyau !

(20-01-18, 13:51)aurelienpierre a écrit :
(20-01-18, 10:26)TheMrCzi a écrit : Merci beaucoup pour cette superbe contribution. Je l'ai testé plusieurs fois, ce style me parait vraiment très efficace.
Il a le (petit) défaut du genre: une fois activé il injecte tous les modules utilisés dans la panoplie des réglages déjà utilisée ce qui complique l'affaire pour la relecture des modifs.
Est il possible de concevoir un seul module "simple" réglable dédié à votre style ? Je ne suis pas informaticien  (et ce qui n'arrange rien pour les contacts , ne comprend que difficilement l'anglais) mais le fait que le code soit libre d'accès me fait penser que l'affaire est possible? Mais peut être est ce un long parcours difficile.
Je suis persuadé qu'au final, la gestion du bruit sous darktable peut être plus performante que celle de lightroom mais pour les besoins usuels, en résumé, c'est très loin d'être intuitif et alourdit terriblement le workflow
(Contexte de ces Réflexions : 15j de tests intensifs en vue de me désensibiliser à ligthroom pour des raisons qui ont été débattues ici ou là ,mais je prends mon temps car je suis très accro et habitué à lightroom ).

ça n'est pas souhaitable de simplifier les réglages dans un seul module car le style empile différents modules, donc différents algorithmes, ayant chacun leurs défauts et qui doivent parfois être débrayés manuellement et séparément. Rassembler tout ça reviendrait à se priver d'une partie de la souplesse du système, mène si elle vient au prix d'une plus grande complexité.;
Merci pour la réponse ! A méditer ....!
Répondre
#42
Bonjour,
Je suis nouveau sur ce forum, mais je pratique DT depuis... un certain temps ! Darktable, mais aussi RawTherapee. Jusqu'à présent, j'utilisais DT pour le "tout venant", ses fonctionnalités étant selon moi bien plus avancées (traitement local et instances multiples notamment) et RT lorsque j'avais du bruit à traiter. La façon dont je débruitais dans DT (réduction du bruit (profil)en 2 instances : 1 en ondelettes-couleur, 1 en moyenne non locale-luminosité) ne me donnait pas de résultat très satisfaisant, comparé ce que j'obtiens avec RT. Je dois dire que le style d'Aurélien me fait reconsidérer mon point de vue. Le résultat et très bon et devient voisin de celui de RT (même à 3200 iso avec mon vénérable eos 40D !) avec, quand même (même si là je chipote un peu), davantage de bruit de luminance résiduel dans les grands a-plats et aussi l'apparition de "pixels chauds". Tout ça se corrige bien sûr au cas par cas, mais au prix d'un rallongement d'un traitement qui est déjà longuet. Globalement, donc, je trouve que le traitement du bruit par DT fait un peu usine à gaz même si le style d'Aurélien me l'a bien fait remonter dans mon estime ;-) L'application de ce dernier reste encore trop longue pour mon goût. Certes il peut n'être appliqué qu'en fin de workflow, mais ça rame de toutes façons lorsqu'on veut zoomer (ou dézoomer) pour visualiser le résultat. Alors qu'avec RT, le résultat est obtenu en 3 coups de cuiller à pot en baladant 3 ou 4 curseurs.
Tout ça pour dire qu'effectivement, la création d'un module unique s'inspirant du style Aurélien pourrait avantageusement suppléer (ou remplacer) la pléthore actuelle de modules orientés débruitage dans laquelle on a tendance à se perdre.
Répondre
#43
Voir pour des explications complètes : https://photo.aurelienpierre.com/?dl_id=1

En résumé, chaque module de débruitage de dt vise un type de bruit particulier. RT est plus simple mais aussi plus limité en terme de possibilités, et dt paie sa puissance par un surplus de complexité. Mon style "taille unique" doit être débrayé manuellement pour être adapté aux cas complexes. Les différents modules ne sont pas juste des interfaces, mais correspondent à des algos différents dont les paramètres peuvent/doivent être pilotés séparément. Il y a aussi une cohérence logique (1 module = 1 opération) dans tout ça qui serait perdue en cas de regroupement dans un seul module.

En cas de ralentissement de la machine, les modules de débruitage par flou bilatéral peuvent être désactivés sans perte significative de qualité.

Ce qui est important, c'est de régler les paramètres toujours dans le même ordre :
1. débruitage par profil - ondelettes sur le canal chrominance/chroma TSV
2. débruitage par profil - moyennes non locales sur le canal luminance/valeur TSV
3. débruitage par profil - ondelettes fusionnées en moyennes entre 25 et 50 % d'opacité
4. débruitage (non local) à 4 px de large
5. débruitage bilatéral large sur le canal chroma (si besoin)
6. débruitage bilatéral fin sur le canal luma ou moyennes (si besoin)
Aurélien, photographe portraitiste sur Nancy-Metz
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
Spécialiste calcul et traitement de signal pour la photographie.
Répondre
#44
(08-02-18, 22:47)aurelienpierre a écrit : Voir pour des explications complètes : https://photo.aurelienpierre.com/?dl_id=1

...

Bonjour
Super ! Mais c'est moi ou le pdf est vide ? ?
Répondre
#45
J'ai testé le téléchargement, ça marche chew moi.
Aurélien, photographe portraitiste sur Nancy-Metz
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
Spécialiste calcul et traitement de signal pour la photographie.
Répondre
#46
(09-02-18, 20:02)aurelienpierre a écrit : J'ai testé le téléchargement, ça marche chew moi.
non, tjrs pas , ni sur firefox ni sur edge. j'essayerai au boulot lundi. bon week end !
Répondre
#47
Big Grin 
Merci Aurélien pour ces explications très pointues et néanmoins très claires. Au moins, dorénavant, je saurai ce que je fais, ce qui était bien loin d'être le cas avant !  En fait, je pense que tu fais bien de laisser un bruit de luminance résiduel qui évite de sacrifier les petits détails. J'ai comme beaucoup le défaut de visualiser le bruit sur l'écran à 100 % même je me rends bien compte que ce n'est pas raisonnable (!) puisque qu'une photo n'est pas faite pour être regardée le nez dessus et qu'aller au-delà risque si on n'y prend pas garde, de faire plus de mal que de bien en terme de lissage.
Cependant, dans l'optique d'obtenir la photo la plus "parfaite" possible, je trouve que la dénomination "réduction de bruit (profil)" un peu trompeuse dans la mesure où le mot "profil" amène à penser qu'il peut s'agir du Graal qui, d'un clic magique, va parfaitement debruiter la photo. En fait on en est loin... en théorie et des tutos comme les tiens ou ceux de Carafife ou démontrent le contraire. Cependant, je me demandais ce que pourrait, dans la pratique donner l'impression au format A3 (voire plus) d'un fichier qui n'aurait que ce traitement-là, ce que je n'ai jamais fait (ou osé faire !). Et je me dis que les concepteur de DT ont finalement peut-être raison de nous (me) faire ainsi croire au Graal. Certes aller plus loin est satisfaisant pour l'esprit (le mien notamment..), mais qu'en est-il de la pratique (pour une telle impression par exemple) ? Qui plus est, la double passe (une pour la chrominance, une pour la luminance) améliore encore la chose tout en n'étant pas top lourd à gérer. Très concrètement vaut-il la peine d'avoir une quête d'absolu en matière de débruitage et, s'agissant de DT, le seul module de débruitage selon profil n'est-il pas au final suffisant ? (excuse le caractère iconoclaste de ma question).
Répondre
#48
Cette photo :

[Image: JPV_023057_3000.jpg]

A été imprimée en A2 sans aucun bruit visible. Certes la sensibilité n'est "que" de 800 iso, mais en contrepartie, le traitement du bruit a été très limité : une seule instance de bruit(profil) pour le traitement du bruit de chrominance (mode ondelettes, force 0.300, fusion couleur). Voilà une partie de la réponse à ta question.
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#49
De mon point de vue, on peut faire pas mal de chose avec le module de reduction de bruit de profil mais des défauts peuvent apparaitre lorsqu'on atteint des ISOs élevés.
Pour moi, c'est un module qui donne de résultats très bons lorsque le bruit reste en deça d'un certain seuil (en ce sens, c'est une sorte de graal). Au dela du seuil ça se complique.
En fait, la quête absolue du debruitage (qui est loin d'être finie) se voit bien lorsqu'on regarde un peu le nombre de papiers de recherche qui sortent là dessus chaque année, il y en a des tonnes ! Ce qui peut aussi parfois rendre compliqué le choix de l'approche à implémenter, d'autant plus que les approches sont rarement testées sur des images naturellement bruitée (on prend habituellement une image non bruitée, qu'on bruite artificiellement).
En plus de ça, certaines approches prennent trop de temps pour s'executer pour pouvoir fournir un traitement suffisamment rapide à l'utilisateur.
Bref, le débruitage c'est compliqué (mais j'ai de l'espoir, j'ai repéré quelques papiers pas mal !)
Le plus simple reste de connaitre le mieux possible les limites de son appareil photo pour ne pas avoir de photos trop galères à débruiter :-D
Répondre
#50
Citation :Le plus simple reste de connaitre le mieux possible les limites de son appareil photo pour ne pas avoir de photos trop galères à débruiter :-D
Mille fois d'accord avec toi. Une petite règle toute simple : quand un fabricant annonce une sensibilité maximale, par exemple 12800 ISO, s'en tenir à la valeur juste inférieure, 6400 ISO pour suivre l'exemple précédent. Je pratique ça depuis des années et ça m'a toujours rendu service. Ça ne veut pas dire qu'on ne doit jamais utiliser la sensibilité maximale, ça veut dire qu'on doit le faire en connaissance de cause et accepter que les images faites à cette sensibilité seront inévitablement entachées d'un bruit résiduel (avec un traitement classique du bruit)
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)