Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: lmdlgTraitement négatif argentique couleur
#11
(23-04-18, 13:46)jpg54 a écrit : Je viens de regarder, tu as dû cliquer sur IMG_2992.jpg.xmp alors qu'il faut cliquer sur IMG_2992.jpg en faisant afficher tous les fichiers.
Bingo ! Avec le filtre par défaut « xmp », je me suis enduit d'erreur ! Wink

Je te remercie pour le XMP que j'ai pu ainsi et aussi récupérer. 25 étapes, y'a vraiment un sacré travail derrière ! Et difficilement automatisable.

Pour la trame d'éclairage, c'est effectivement gênant, je ne suis pas sur que le changement de plastique suffise. On m'a conseillé du plastique plus épais de « dossier ». Il faut que je fasse des essais. Sinon effectivement, la tablette ne pourra pas être retenue… Pour la planéité, j'ai conscience qu'il faille faire quelque chose aussi, ça se voit rien qu'à la numérisation. Un idée ici : https://www.youtube.com/watch?v=Tgq4hEtqBPA ? Et pour le coup, on arrive (on essaye tout du moins) à résoudre le problème du plastique, du cache lumière et la planéité Mais on introduit une couche de verre supplémentaire.
Pour les automatismes qui ne passent pas, c'est normal, je prends les photos avec un Hélios 44M-4 58 mm en M42 avec bague allonge M42 et adaptateur M42/EOS. A part le temps de pose et les ISO, rien n'est transmis. Je ferme (à la main, donc) à f/8 et c'est le 1000D qui décide du temps de pose (mode Av).

À suivre !

PS : je reposte mes différentes photos :

Le négatif couleur :
[Image: 1_N_gatif_Couleur.jpg]

Le résultat avec le module «inverser»
[Image: 2_Module_Inverser.jpg]

Le résultat avec le module «courbe de tonalité»
[Image: 3_Module_Courbe_Tonalite.jpg]

Le résultat avec gimp
[Image: 4_Inversion_Par_Gimp.jpg]

Le résultat avec le module «courbe de tonalité» en tenant compte du point blanc.
[Image: 5_Module_Courbe_Tonalite2.jpg]

J'espère que vous arrivez à les voir.
Répondre
#12
Ok, j'ai bien le .xmp dans les Exif.
Répondre
#13
Pour ta source lumineuse, tu peux utiliser une ampoule led à condition que le rendu couleur (IRC) soit assez élevé : au minimum 94. Tu en trouveras par exemple ICI ou ICI. Ensuite avec un montage en contreplaqué ou en carton épais de 3mm d'épaisseur (carton "gris" chez un encadreur), tu auras une BàL excellente pour rétro-éclairer tes diapositives ou tes négatifs.

[Image: B_L.jpg]

Une boite cubique 20x20cm minimum avec une ouverture pas trop grande - 4x4cm par exemple, pour poser un cache de diapo sur le dessus -, et une ouverture sur le coté pour insérer la lampe, mais juste sur le bord ! Pas en dessous du trou ! Peindre toutes les faces intérieures en blanc... Une ou deux heures de bricolage et c'est fait ! Si le montage est bien fait et le trou pas trop grand tu n'as même pas besoin de verre sur le dessus car la lumière devrait être bien répartie par la réflexion sur toutes les parois de la boite. L'ensemble peut être en carton épais, car l'ampoule LED ne chauffe pas.
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#14
Excellente idée Jean-Pierre, je la mets sous le coude.
Répondre
#15
Moi j'éclairerais par le dessous en utilisant un diffuseur intermédiaire, attaché à mi-hauteur dans la boîte (un dépoli ou un tissu blanc très fin). Puis même chose, l'intérieur peint en blanc ou recouvert d'aluminimum lisse, et la diapo par dessus.

Le problème d'éclairer par un côté, c'est que ça va créer un gradient de lumière du haut en bas.

Sinon, quitte à bricoler des trucs, Nikon a sorti un support qui fixe direct la pellicule sur le porte-filtre du l'objectif : https://petapixel.com/2017/08/24/nikon-d...m-scanner/

Il y aurait moyen de s'inspirer de ce montage. Une fois que c'est fait, tu fais la numérisation dehors en pointant vers le ciel, et plus de problème d'éclairage…
Aurélien, photographe portraitiste, spécialiste calcul.
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
darktable est mon métier, pensez à m'aider :
[Image: 2FAd4rc]
Répondre
#16
Le rétro-éclairage à quelque distance d'une fenêtre bien éclairée fait aussi l'affaire.
Répondre
#17
Concernant la boite avec éclairage sur le coté, je n'ai rien inventé. C'est ce principe qui est était utilisé dans les agrandisseurs Durst pour produire la lumière qui éclaire les négatifs, et, que je sache, s'il y avait eu un problème de gradient d'un bord à l'autre, ces agrandisseurs n'auraient certainement pas été reconnu parmi les meilleurs du monde (avec les Omega qui utilisent utilisaient également le même principe)
Dans les années 70' j'ai eu un agrandisseur couleur d'une marque anglaise (Little John) qui couvrait une surface de négatif de 25x25cm (j'ai bien écrit cm, pas mm !) basé sur le même principe et sans aucun gradient. C'était du matériel art graphique destiné aux photograveurs qui sont des gens très très exigeants !

Et surtout, il faut bien peindre en blanc, pas recouvrir de papier alu, car c'est la meilleure méthode pour bien diffuser la lumière.
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#18
(24-04-18, 09:22)aurelienpierre a écrit : Le problème d'éclairer par un côté, c'est que ça va créer un gradient de lumière du haut en bas.

Et il y a même l'APN qui va bien, le D850 qui monté avec l'ES-2 inverse tout seul le négatif !  Smile
Avec plus ou moins de succès : https://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=143828.0

Je vais essayer de creuser dans cette direction...

à bientôt !

PS : @JPG54, tu as numérisé avec un Kaiser Slimlight, peux-tu regarder sur tes numérisations, si tu en as conservées, voir si ce gradient de lumière explicité par Aurélien existe ?
Répondre
#19
Il me semble que les agrandisseurs Durst ont une loupe avant le négatif !
Répondre
#20
Les plus anciens, ceux qui avaient l'ampoule au dessus du passe film, oui. Ceux avec la boite à lumière mélangeuse, je crois bien que non.

Envoyé de mon Nexus 10 en utilisant Tapatalk
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)