Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: jcmargueriteDT instable
#1
Hello,

Nouvel utilisateur, sur Mac OS 12. Parfois, DT marche très bien. Souvent, il faut le relancer, car il bloque sur la table lumineuse (écran figé, immédiatement ou après scrolling). Là, il affiche un rectangle gris avec ses quatre flèches, et rien ne se passe…
C'est dommage, car quand il marche, j'aime bien.
Supprimer les pref et relancer n'a rien donné. Je dois désinstaller ? C'est fréquent comme problème ?

Merci !

jcm
Répondre
#2
Je pense que c'esr la version MacOS. Car avec GNU/Linux je n'ai jamais eu de problème de blocage depuis plusieurs années d'utilisation. Il y a peu (très peu, même je pense une seule personne) à maintenir la version MacOS, cet OS n'attire pas beaucoup de contributeur Open Source. La solution, faire le grand saut vers la liberté totale et abandonner MacOS, ou vivre avec ces imperfections.
--
Pascal - GNU/Debian (sid) - version darktable git/master
http://photos.obry.net
Répondre
#3
(28-10-18, 22:45)pascal a écrit : Je pense que c'esr la version MacOS. Car avec GNU/Linux je n'ai jamais eu de problème de blocage depuis plusieurs années d'utilisation. Il y a peu (très peu, même je pense une seule personne) à maintenir la version MacOS, cet OS n'attire pas beaucoup de contributeur Open Source. La solution, faire le grand saut vers la liberté totale et abandonner MacOS, ou vivre avec ces imperfections.

La bonne réponse semble être : 
mettre l'application dans la corbeille, 
ainsi que la configuration, que l'on trouve dans : Aller/Aller au dossier, où il faut taper ~/.config 
Puis réinstaller…
Les styles ayant disparus, je pense créer un dossier spécifique où appliquer mes styles à des images lambda, afin de les récupérer rapidement ensuite.

Dommage que la version Mac soit instable, elle n'est pas présentée comme telle. Un avertissement serait le bienvenu. Je me prépare donc à refaire la manipulation quand nécessaire (en gardant de dmg, c'est assez rapide).
Quant à migrer vers Linux, c'est un autre sujet (intéressant, certes, mais ce n'est pas immédiatement envisageable).
Répondre
#4
bonjour,
je suis mojave avec la version 2.4.4 de dt est ça fonctionne, par contre je n'ai pas activé OpenCL
Pentax K1 depuis peu....Tamron 70/200 - 17/50 et 90 macro...Irix 15mm,divers filtres ND
Mac Mojave
Répondre
#5
(29-10-18, 11:10)DADOU a écrit : bonjour,
je suis mojave avec la version 2.4.4 de dt est ça fonctionne, par contre je n'ai pas activé OpenCL

Ah, c'est une piste. Comment (ne pas) activer OpenCL ?
Répondre
#6
(29-10-18, 11:10)DADOU a écrit : Je suis mojave avec la version 2.4.4 de dt est ça fonctionne, par contre je n'ai pas activé OpenCL
Bonne nouvelle pour la compatibilité de dt 2.4.4 et Mojave.

Quant au choix de dt pour Mac je ne suis pas rassuré .
(29-10-18, 11:46)jcmarguerite a écrit : Ah, c'est une piste. Comment (ne pas) activer OpenCL ?
  • Dans la chambre lumineuse, clique sur l'icone en forme d'engrenage (en haut à droite) pour faire apparaitre la fenêtre des préférences;
  • passe dans l'onglet fonctionnement
  • fait défiler verticalement et trouve l'option activer le support d'OpenCL et coche ou décoche l'option selon ce que tu veux.
Répondre
#7
Je confirme que l'activation d'OpenCl fait planter dt.
Je suis sous High Sierra et dt fonctionne sans problème, mais il est sans doute moins véloce, pour certains modules, qu'avec OpenCl !
Répondre
#8
Bonjour,

mon "très vieux" MacBook Pro fonctionne encore sous un "vieux" Mac OS : Yosemite. OpenCL n'étant pas disponible, je n'ai pas –encore– rencontré ce problème. Je croise les doigts pour que darktable 2.6 fonctionne avec mon système.
Oui Linux, je sais ; ça viendra bien sûr, mais il me faut encore faire le bilan des pertes puis préparer une lourde migration. Dans les entreprises, on monte des équipes pour piloter les migrations, moi je n'ai que mes deux petits bras…
Sur l'établi : Images de rêves – des images, des textes
Quelques outils :
— Reflex Pentax, numérique et argentique
— MacBook Pro mid-2010, OS 10.10.5
— Darktable 2.6.2, Lightroom 6.x pour quelque temps encore
Répondre
#9
(02-11-18, 14:20)kleenux a écrit : Bonjour,

mon "très vieux" MacBook Pro fonctionne encore sous un "vieux" Mac OS : Yosemite. OpenCL n'étant pas disponible, je n'ai pas –encore– rencontré ce problème. Je croise les doigts pour que darktable 2.6 fonctionne avec mon système.
Oui Linux, je sais ; ça viendra bien sûr, mais il me faut encore faire le bilan des pertes puis préparer une lourde migration. Dans les entreprises, on monte des équipes pour piloter les migrations, moi je n'ai que mes deux petits bras…

Bonjour,

Je confirme, ça prends du temps. Je suis en plein dans cette lourde migration. Mais ça m'apprends (ou me réapprends pour certaines choses) à quel point Linux, pour faire la même chose, est à la fois plus libre et ouvert (ça on le sait tous) mais aussi que MacOS est plus lourd. Après une installation test de Linux avec Gnome 3.30 et les applications qui remplaceront mes applications Mac, j'ai comparé avec mon install Mac l'espace disque occupé pour les dossiers équivalents (Système complet et applications). D'un côté, j'ai 24 Go et de l'autre 8 Go. Je te laisse deviner lequel des 2 est plus léger.

Ca m'a aussi permis de redécouvrir certains protocoles ouverts et donc multiplateformes. Et de constater à quel point, bien que ce que soit un excellent OS, le système d'Apple nous enferme. Un exemple simple : impossible de synchroniser simplement les calendriers, contacts et notes Apple avec un OS non Apple. Pourtant, derrière on retrouve les protocoles ouverts (bien cachés)  que sont notamment CalDav et CardDav. Mais pour trouver le lien qui fonctionne, chez Apple c'est compliqué. Alors que si on part dans l'autre sens, à savoir utiliser un serveur basé uniquement sur le protocole ouvert (comme la solution NextCloud ou, pour une solution libre directement utilisable, les services Framasoft basés justement sur NextCloud), on peut synchroniser avec n'importe quel logiciel gérant ces protocoles (toutes les solutions libres en gros, des logiciels propriétaires aussi chez Microsoft et même les logiciels par défaut d'Apple). Pour ces derniers, tu remplaces la solution iCloud fermée d'Apple par la solution ouverte précitée et là, synchro facile quelque soit ton OS. Donc synchro possible d'un iPad/iPhone et Linux easy.

Bref, le plus lourd de la migration est clairement de chercher les solutions libres à chacun de ses usages. Pour ma part, je ne vise que des protocoles libres et multiplateformes (en général le premier critère entraine le dernier). Le gros avantage est de ne plus dépendre d'une solution fermée et de réduire fortement le risque de se retrouver enfermé et bloqué si un logiciel ne devient plus utilisable. Et quoi de mieux que cette période de l'année où le temps nous pousse moins à sortir pour entamer une telle transition.

J'ai commencé pour ma part, à me faire un tableau simple : logiciel, usage Mac sur la 1ère colonne. Et puis, installer Virtualbox, télécharger une distribution et l'installer en virtualisation. En parallèle, chercher des solutions libres de mes logiciels et usages. Tester dans Virtualbox et dans une 2ème colonne de mon tableau, noter la solution trouvée et validée.

Et comme Apple devient de plus en plus fermé et propriétaire, et leurs produits de plus en plus chers (au point que les prix en deviennent aberrants), une telle migration devient évidente. Sous l'ère Jobs, Apple a été à l'origine de plusieurs initiatives libres, ouvertes à tous. Depuis son départ, c'est l'inverse ! La mort annoncée d'OpenCL remplacé par Metal (technologie spécifique et unique à Apple) en est un exemple. J'ai adoré utiliser des produits Apple, et j'adore toujours ceux que j'ai, moins ceux qu'ils sortent depuis 3 ans/4 ans (notamment sur le rapport qualité/prix et la durée de vie ; chaque nouvelle version est encore moins réparable que l'ancienne. Et ils nous mettent en avant le fait qu'ils sont respectueux de l'environnement...). Et quand on imagine qu'aujourd'hui, les nouveautés les plus mises en avant des nouvelles versions des OS sont de nouveaux émoji/animoji, franchement c'est pitoyable !
J'espère que mon vieux Macbook pro et mon "vieil" iPhone dureront encore longtemps, c'est quand même du très bon matos. Le premier bientôt dans une nouvelle vie linuxienne.

En espérant que mon témoignage t'aidera (et/ou d'autres) à envisager de te lancer dans cette transition. Pour ma part, je suis convaincu (ayant déjà utilisé Linux et constaté son énorme évolution ces dernières années) que cette migration m'amènera à terme à gagner en liberté, souplesse, espace disque et même en temps et argent (ça compte aussi) !

Sur ce, je retourne au tri de mes photos en vue de cette migration.

Bon week-end à toutes et tous.
Répondre
#10
(02-11-18, 16:07)nicoauffray a écrit : Bonjour,

Je confirme, ça prends du temps. Je suis en plein dans cette lourde migration. Mais ça m'apprends (ou me réapprends pour certaines choses) à quel point Linux, pour faire la même chose, est à la fois plus libre et ouvert (ça on le sait tous) mais aussi que MacOS est plus lourd. […]
Et comme Apple devient de plus en plus fermé et propriétaire, et leurs produits de plus en plus chers (au point que les prix en deviennent aberrants), une telle migration devient évidente. […]
J'espère que mon vieux Macbook pro et mon "vieil" iPhone dureront encore longtemps, c'est quand même du très bon matos. Le premier bientôt dans une nouvelle vie linuxienne.

En espérant que mon témoignage t'aidera (et/ou d'autres) à envisager de te lancer dans cette transition. Pour ma part, je suis convaincu (ayant déjà utilisé Linux et constaté son énorme évolution ces dernières années) que cette migration m'amènera à terme à gagner en liberté, souplesse, espace disque et même en temps et argent (ça compte aussi) !

Sur ce, je retourne au tri de mes photos en vue de cette migration.

Bon week-end à toutes et tous.
Bonjour,

merci pour cette intéressante argumentation, étayée avec raison. Mes réflexions sont proches des tiennes. Le Mac a débarqué chez nous à une époque où les PC sous DOS étaient comme des bagnoles dont on devait mettre les tripes à l'air plus souvent que de rouler avec. Nous avions alors préféré avoir une machine nous permettant de travailler efficacement. Un Mac d'occasion, car en 1990 les prix grimpaient plus vers l'Everest que le Mont Beuvray.
Aujourd'hui, ce n'est plus exactement le même contexte, cette firme a pris un autre chemin…

Linux s'approche de plus en plus de ce que doit être une machine utilisable au quotidien.
Espérons que darktable prendra un chemin comparable, pour plus de plaisir photographique au quotidien et moins de noir labeur.

En attendant, mon aversion au code et à la ligne de commande s'est atténuée avec le temps et l'expérience.
Sur l'établi : Images de rêves – des images, des textes
Quelques outils :
— Reflex Pentax, numérique et argentique
— MacBook Pro mid-2010, OS 10.10.5
— Darktable 2.6.2, Lightroom 6.x pour quelque temps encore
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)