Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: JYLStratégie de développement : existe-t-il une logique "universelle" ?
#21
(12-01-19, 12:19)PB2N a écrit : Depuis la vidéo d'Aurélien je me suis fait un visuel des 63 modules que je consulte de bas en haut afin de suivre la structure pipe dans mon workflow.

Pour chaque module : "en ai-je besoin pour cette photo ?"

Ça me permet de travailler en priorité sur les modules linéaires jusqu'au "fameux" profil d'entrée.

Est-ce une bonne démarche de ma part ? je verrai à l'usage. Il faut de je revois une ou deux fois le filmique avant de faire un jugement parce que celui là, c'est du lourd !!! Je ne sais pas si j'ai bien compris car il "semblerait" qu'en utilisant filmique il faut désactiver la courbe au préalable et ne pas toucher à certains modules autour ... donc j'ai encore du boulot pour tout piger.

Il ne faut pas non plus que ça devienne une psychose du linéaire. darktable n'est pas conçu (à la base) pour du traitement linéaire en RGB relatif à la scène. C'est moi qui ai commencé à hacker ça, parce que c'est comme ça que bossent les mecs à Hollywood, et quand tu y as goûté, tu comprends pourquoi.

Maintenant, le non-linéaire reste utile pour certains trucs, indispensable pour d'autres, et de toute façon tu ne peux pas y couper dans dt vu que c'est son héritage.

> En effet, celui-ci se trouve avant "profil d'entrée" (premier non linéaire)

Profil d'entrée est une application matricielle linéaire. C'est un peu différent des fonctions de transfert linéaires donc je parle dans la vidéo, car c'est un changement de base RGB, mais c'est sans danger pour les couleurs (à condition d'utiliser le bon profil).

> Je ne sais pas si j'ai bien compris car il "semblerait" qu'en utilisant filmique il faut désactiver la courbe au préalable et ne pas toucher à certains modules autour

ah bah ça oui, courbe de base, c'est non-linéaire et tout au début de la pile. C'est même pas la peine d'essayer de faire de l'édition linéaire si celui-là est actif, c'est game-over direct.

> est-ce que cela risque de me "leurrer" avec l'outil d’exposition qui travaille (je pense) sur toute la photo un peu comme le problème des masques

Exposition travaille sur la zone échantillon que tu définis avec la pipette. Sinon, tu peux utiliser l'avertisseur de sur-exposition pour vérifier.
Aurélien, photographe portraitiste sur Nancy-Metz
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
Répondre
#22
Merci Aurélien pour ce complément.

cela fait six mois que je suis sur dt et je tâtonne toujours autant. Et je reprends régulièrement mes notes, je regarde à nouveau les différentes vidéos sur le sujet, et vraiment le plus dur c'est l'articulation entre les modules. Le traitement, et surtout tes commentaires, sur le Gentleman Farmer est une mine d'information pour moi.

Au début je notais ce que fait un module et l'impact des curseurs et autres boutons ; à présent c'est beaucoup plus l'ordre d'utilisation des modules dans le tuto que je recherche. Sur ta dernière vidéo tu as bien mis le doigt dessus quand tu as mentionné qu'à la prochaine version il y aura le curseur de contraste dans "filmique" pour éviter d'aller dans "balance couleur".

>> Je ne sais pas si j'ai bien compris car il "semblerait" qu'en utilisant filmique il faut désactiver la courbe au préalable et ne pas toucher à certains modules autour

>ah bah ça oui, courbe de base, c'est non-linéaire et tout au début de la pile. C'est même pas la peine d'essayer de faire de l'édition linéaire si celui-là est actif, c'est game-over direct.

Ça c'est de l'info hyper importante à mon sens.

>> En effet, celui-ci se trouve avant "profil d'entrée" (premier non linéaire)

>Profil d'entrée est une application matricielle linéaire. C'est un peu différent des fonctions de transfert linéaires donc je parle dans la vidéo, car c'est un changement de base RGB, mais c'est sans danger pour les couleurs (à condition d'utiliser le bon profil).

Ça aussi c'est important, je ne sais pas encore de quoi tu parles (ledit "bon profil") ... mais je vais y arriver ...
je n'oublie pas que le chêne, avant d'être grand et fort, était comme moi ... un gland !
Répondre
#23
Grand merci à Aurélien pour cette vidéo. J'ai enfin compris pourquoi certains modules me faisaient des choses affreuses. Je me suis fais une sorte de check-list qui semble répondre à la majorité de mes photos, très souvent extérieures. Je shoote toujours en RAW. Donc, dans l'ordre, voici ce que j'essaie de faire :
1 - Désactivation module courbe de base
2 - Module balance des blancs : sur "boitier" car mon Nikon D7200 me donne un résultat souvent correct
3 - Module reconstruire hautes lumières : sur LCh
4 - Module aberrations chromatiques : si pas suffisant, j'activerais le module suppression des franges
5 - Module dématriçage
6 - Module réduction du bruit de profil : je vérifie que c'est bien mon reflex avec les bons iso - Moyenne non locale - Si ça ne me suffit pas, je met les mains dans le cambouis ... Smile
7 - Module exposition : manuel, sans toucher au noir sauf si bouché, je règle l'histogramme
8 - Module correction des objectifs : je vérifie que c'est le bon réflex avec son objectif
9 - Module recadrer et pivoter : si besoin
10 - Module correction perspective : si besoin
11 - Module filmique : les presets d'Aurélien fonctionnent bien. Au besoin, je règle la luminance des gris en fonction de la luminosité voulue. Souvent, j'active la pipette auto des blancs. Contraste 1,618

- Si j'ai besoin de netteté, module contraste local en Laplacian avec les réglages par défaut. Module égaliser pour un effet plus marqué soit en utilisant les presets ou soit en manuel sur chaque onglet Luma, Chrome et Contour

- Après si besoin, j'utilise :
    - le tiroir  tonalité : module zones
    - le tiroir couleur : module zones de couleurs et module velvia (que j'aime bien)
    - le tiroir amélioration : module correction des taches ou module retouche, module suppression de la brume, module suppression des franges

Déjà avec tout ça, il y a du boulot à faire pour tout bien comprendre dans les moindres recoins.
Si les experts ont des conseils, je suis preneur car débutant sur DT (je viens de LR)
Imac 27" de 2017 - I5 - 3,8 Ghz - 24 Go - Radeon Pro 580 8 Go - 2 To
Répondre
#24
Pas la peine d'empiler aberrations chromatiques et correction des objectifs. Ce dernier fait les deux sans problème. Qui plus est, plus rapidement et de meilleure qualité. La seule condition est que la caractérisation de l'objectif existe dans la base de donnée. Si elle n'existe pas, aberrations chromatique fera le boulot, et dans ce cas il n'est pas nécessaire d'activer correction des objectifs puisqu'il ne fera rien
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#25
Ok Jpverrue, merci du conseil, inutile de faire des doublons.
Imac 27" de 2017 - I5 - 3,8 Ghz - 24 Go - Radeon Pro 580 8 Go - 2 To
Répondre
#26
(12-05-19, 19:44)Jean-Pierre85 a écrit : Ok Jpverrue, merci du conseil, inutile de faire des doublons.

C'est plus qu'inutile : la correction des objectifs va ré-aligner les canaux rouge, vert et bleu pour annuler les défauts de l'optique. Vu que le module « aberrations chromatiques » vient avant la correction des objectifs dans le pipeline, si jamais « aberrations chromatiques » fait son boulot et qu'il envoie une image sans aberrations à la correction des objectifs, alors tu vas avoir une double correction, c'est à dire les aberrations chromatiques, mais dans l'autre sens (franges bleues à la place du rouge et vice versa). Autrement dit : « aberrations chromatiques » + « correction des objectifs » est pire que « correction des objectifs » seul.

Par contre, le module « suppression des franges » ne tente pas de déplacer les canaux rouges vert et bleu, et se contente de déssaturer ce qu'il détecte comme des franges. Lui vient après la correction des objectifs, et du coup il peut aider en complément : la correction des objectifs élimine la quasi-totalité des aberrations, mais s'il en reste, sa suppression des franges peut finir le boulot. Autrement dit, il y a des images sur lesquelles « correction des objectifs » + « suppression des franges » est meilleur que « correction des objectifs » seul.
Répondre
#27
Si l'objectif est reconnu dans lensfun, le module "correction des objectifs" fait aussi le boulot du module des "aberrations chromatiques". Sûr ? Je vais répercuter ça dans mon club.
Lille. Hauts de France
Linux : Distribution Solus
http://www.philippedeletree.fr
Répondre
#28
Sûr !
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#29
Petit bémol : « si l'objectif est reconnu » peut vouloir dire plusieurs choses : les données peuvent être données pour le vignettage, la distortion et/ou les aberrations chromatiques. Autrement dit, pour que « correction des objectifs » fasse la correction des aberrations chromatiques, il faut non-seulement que l'objectif existe dans la base, mais qu'il y ait un « yes » dans la colonne « TCA » (Transverse Chromatic Aberration) ici : http://lensfun.sourceforge.net/lenslist/
Répondre
#30
(13-05-19, 08:33)mmoy a écrit : Petit bémol : « si l'objectif est reconnu » peut vouloir dire plusieurs choses : les données peuvent être données pour le vignettage, la distortion et/ou les aberrations chromatiques. Autrement dit, pour que « correction des objectifs » fasse la correction des aberrations chromatiques, il faut non-seulement que l'objectif existe dans la base, mais qu'il y ait un « yes » dans la colonne « TCA » (Transverse Chromatic Aberration) ici : http://lensfun.sourceforge.net/lenslist/

Yes tout à fait d'accord, toutefois la caractérisation TCA des objectifs dans lensfun peut ne pas être parfaite et filmique est très sensible à celle ci faisant parfois un bord très flashy que suppression des franges ne sait traiter ensuite. Mais qu'il est possible de peaufiner avec les curseurs AC rouge & bleu du module de correction objectifs. J'en parlais là, une autre vision de stratégie avec filmique.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)