Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Présentation - initiation à darktable
#1
Bonjour,
A force d'en parler autour de moi, j'ai fini par éveiller la curiosité de certain de mes amis adhérents du photo-club d'Anneyron (Drôme)
Je m’apprête, vendredi prochain, à leur faire une présentation-initiation de darktable.
J'aimerai avoir votre avis sur la démarche à suivre afin de ne pas effrayer les plus grands débutants tout en suscitant l'intérêt des plus aguerris, voire même de certain aficionados de LR.
Que me conseilleriez-vous sachant que bien que j'ai demandé à tout le monde de regarder quelques tutos-vidéo sur darktable.fr afin de se familiariser au moins avec l'interface, je pense que beaucoup vont arriver sans avoir rien regardé (même pas grave)
Donc je pensais faire un rapide tour de l'interface sans trop entrer dans les détails
ensuite présenter 4, 5 ou 6 modules pour effectuer les premiers pas avec le logiciel (sur des raw, mais aussi sur des jpg car nous sommes assez peu nombreux à sortir du raw de nos boitiers)
il ne faudrait pas que ma prestation dure plus de 2 h (+/- 1/4 d'heure) au delà je crains de finir tout seul...
Merci d'avance de vos conseils, n'étant pas très pédagogue de nature, je ne voudrais pas produire l'effet inverse de l'objectif que je me suis fixé: faire 2 ou 3 adhérents à darktable et me sentir moins seul (du moins dans mon club photo)
Merci à tous
Philippe
Répondre
#2
Salut,

D'un point de vue pédagogique et animation, la base est de poser le cadre. Donc pour darktable, en intro de préciser ce qu'il est et ce qu'il n'est pas. Donc ces différences avec LR, le fait qu'il est avant tout un dématriceur RAW avec de puissantes fonctions de catalogage et non l'inverse. Une bonne base dans laquelle piocher pour cette intro à mon avis est le document d'Aurélien suivant : https://darktable.fr/quest-ce-que-darktable/
Pas tout ce qui est dedans, à toi de piocher.

Ensuite, je montrerai les fonctions d'import (bon sauf erreur de ma part, l'import depuis le boitier ou carte SD ne marche que sous Linux ; mais il est très performant) et le fait de pouvoir automatiser certaines tâches de base (import et renommage auto des fichiers dans le dossier de son choix) puis des bases d'usage de la table lumineuse.
Je trouve que cette vidéo sur le tri des photos est une bonne première approche : https://www.youtube.com/watch?v=RAkMVi1t6zo&t=92s

Après, pour la chambre noire (la partie qui "effraie" beaucoup de nouveaux), ne mettre que les modules de base dans un premier temps (balance des blancs, expo, filmique, réduction de bruit (profil), balance couleurs...) et montrer sur 2-3 photos ce que tu peux en tirer en quelques minutes. Et de montrer que chacun, selon ses envies peut aller plus loin avec d'autres modules qu'il peut afficher ou non.

Voilà quelques idées. Je pense qu'il est de toute façon illusoire de vouloir faire adhérer tout le monde à darktable. Déjà parce que la puissance de darktable et la qualité d'image qu'on peut en tirer (souvent meilleure) nécessite de comprendre les bases du traitement de l'image. L'avantage, c'est qu'avec une communauté française aussi dynamique et active, les nombreux tutos vidéos, le manuel, ce ne sont pas les ressources qui manquent.

Au final, c'est comme tout art. Je crois que c'est pascal qui évoquait cela dans un post récent. Tu ne deviens pas un musicien aguerri et de haut niveau en quelques heures. La retouche photo prend probablement un peu moins de temps pour être à l'aise que la musique mais si tu veux en tirer le meilleur, ça prends du temps des lectures et visionnage vidéos puis de la pratique, de la pratique... et de la pratique.

Avec les quelques petits mois de pratique de darktable et le temps passé sur ce forum, les vidéos, 2 choses me semblent aujourd'hui évidentes :

- un photographe voulant un logiciel de traitement photo rapide et où tu en tires un résultat correct en quelques minutes mais qui ne veut pas passer plus de quelques heures au début sera vite frustré avec darktable
- en revanche un photographe qui cherche à comprendre comment la lumière agit, comment l'image se forme et comment traiter l'image, les pixels, comprendre comment les modules agissent, lui sera enchanté par darktable. Non seulement il en tirera au final de meilleures photos mais en plus il prendra de l'avance sur les autres puisqu'il comprendra aussi comment ça fonctionne, ce qui entraînera  par effet de cascade une meilleure maîtrise de la photo et de la retouche.

Bref, dans un cas tu ne vas pas loin et tu stagnes vite, dans l'autre, tu t'enrichis sur ta pratique et tu améliores tes photos. J'ai appris ces 3 derniers mois autant de choses en retouche photo qu'en traitement de l'image au sens scientifique et technique.

Et en plus j'ai le plaisir de pouvoir contribuer et personnaliser mon logiciel plutôt que de me faire imposer un cadre.

En espérant que ces idées et réflexions t'aident pour ton atelier.
Répondre
#3
Quelques points:
0. dt est orienté amateurs éclairés, il faut un investissement, même si l'interface ressemble à Lr ce n'est pas Lr du tout.
1. passer l'interface en revu
3. parler des modules de base (exposition, recadrer, courbe de tonalité) - éviter les modules complexe en première approche
2. insister sur l'orthogonalité des modules (masques dessinés, paramétriques... se retrouve sur tous les modules avec la même interface)
4. montrer les masques dessinés comme le chemin et son édition autour d'une forme pour montrer la puissance des courbes de bézier
5. parler des faiblesses comme la gestion des mots-clés, le module carte, les méta-données
6. à la fin enfoncer le clou, faire réver en montrant les modules qui n'existent pas et n'existeront jamais sur Lr comme liquéfier et retouche

Si question par rapport à Lr :
- import des mots-clés, des codes couleurs, des notes
- import de quelques dev de base (c'est 50% du boulot)
- rapidité, utilisation GPU, dt ne ralenti pas (j'ai eu des cas ou Lr était inutilisation, sur les forums on trouvait des indications pour défragmenter la bd.... ça marchait pas toujours), ce point peut faire mouche si quelques utilisateurs de Lr on eu le souci.
--
Pascal - GNU/Debian (sid) - version darktable git/master
http://photos.obry.net
Répondre
#4
Merci pour ces premières pistes que je vais étudier dès demain matin (je pars pour l'AG du club dans quelques minutes)
Répondre
#5
D'accord avec Pascal.

Sinon, arriver avec quelques exemples spectaculaires avant/après de fichiers difficiles à retoucher.

Tu peux faire une liste de correspondances des fonctionnalités LR/dt. Par exemple, contraste local laplacien, c'est pratiquement le même algo que la clarté de LR, avec un contrôle séparé des ombres et des hautes lumières.
Aurélien, photographe portraitiste, spécialiste calcul.
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
darktable est mon métier, pensez à m'aider :
[Image: 2FAd4rc]
Répondre
#6
Merci Aurélien, je ne veux surtout pas faire de comparatif avec d'autres logiciels, d'abord parce-que je ne connais ni LR ni les autres et ce n'est pas mon truc. Je veux faire une présentation-initiation claire et simple ou chacun se fera son idée en dehors de toute polémique (les gens ne connaissent ni le monde du libre en général, ni darktable en particulier mais ça y va déjà de bon train...).
Je pensais sélectionner quelques photos permettant de bien mettre en évidence les outils de base et leurs paramètres, en ça je m'appuierai sur la sélection que tu proposes à la fin de la vidéo "live de Noël" (sauf filmique que je survolerai très rapidement faute d'expérience - pour le moment - avec ce module)
Ce week-end je ne suis pas à la maison, mais j'attaque la préparation cette présentation-initiation sérieusement dès lundi matin
D'ici là je prends tous les avis et autres conseils
Merci à tous, bon week-end
Philippe
Répondre
#7
Je fais ça aussi dans mon club. Tu diras comment ça s'est passé ...
Lille. Hauts de France
Site web : http://www.philippedeletree.fr
Youtube : Darktable
Linux Solus

Répondre
#8
Pas de pb je ferai un feedback le week-end prochain
Répondre
#9
Je compte aussi faire une présentation de mon coté mais ce sera orienté "logiciels libres" : Gimp, Hugin, Rawtherapee et bien évidement darktable sur lequel je compte rester plus longuement ...

Intéressé donc par un petit retour ...
Répondre
#10
> Gimp, Hugin, Rawtherapee et bien évidement darktable sur lequel je compte rester plus longuement ...

Tout cela... Il faut compter plus d'une journée Smile Je fais une présentation "rapide" de darktable chaque année dans mon club, et en 2h je ne vois presque rien.
--
Pascal - GNU/Debian (sid) - version darktable git/master
http://photos.obry.net
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)