Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: lilbenny972Préservation chrominance vs non préservation chrominance (darktable 2.7 git)
#1
Salut tout le monde! Je me permets de vous mettre à disposition un RAW afin de vous solliciter des propositions de traitement sous darktable avec le module filmique.

Jusqu'à présent, j'ai utilisé ce module en adaptant à chaque fois les presets fournis par Aurélien, intégrés au dit module. Dans ces presets, la préservation de chrominance est activée par défaut. Après lecture du manuel et des quelques pages du forum, il semble vivement conseillé d'activer cette option.

Bien que parfois j'arrive à contrebalancer la sur-saturation en passant le module balance couleur à 80% comme recommandé, je n'arrive pas forcément à un résultat satisfaisant car j'obtiens une peau à la teinte rougeâtre, ou parfois, sur du portrait, apparaissent des nuances de teinte de peau sur les joues, sous les yeux, au niveau du menton et j'en passe. Ces nuances existent réellement sur le visage des gens, mais semblent accentuées au moment du traitement...

Dans ce post je mets donc 3 versions d'une photo en concert, sans réelle difficulté dans le traitement à priori, juste des images "clean", pas d'intention, la première avec juste le module filmique activé, la seconde avec filmique + préservation chrominance + balance couleur (preset générique), la 3e avec filmique + balance couleur (preset générique) + courbe des tonalités ( que j'utilise encore, faute de ne pas avoir encore trouvé comment rajouter du "peps" dans mes images d'une autre façon).

[Image: 20190301-0743-filmique-courbe-tonalite-on.jpg]

[Image: 20190301-0743-filmique-no-pres-chrom.jpg]

[Image: 20190301-0743-filmique-pres-chrominance.jpg]

Je vous joins aussi le RAW en lien dropbox : Test_raw_concert

Etant souvent amené à imprimer mes photos en boutique photo (systématiquement la même), je fais généralement très gaffe à ce qu'il n'y ait pas de traces de sous/sur exposition sur les images. Parfois à l'écran peuvent résulter des images semblant manquer de contraste, ou aux noirs pas super noirs... à l'impression ca sort bien sinon. Peut-on se laisser une marge d'erreur de sous/surexposition sous darktable ou je fais bien d'éliminer tout ça dès le début?

Faites part de vos propositions!
Répondre
#2
Je te propose :
[Image: 20190301-0743-01.jpg]
Le XMP est dans ce JPeg fait avec la version GitHun master 2.7.0+625.
J'ai du baissé fortement les saturations dans filmique puis j'ai réglé à partir des niveaux automatiques, j'ai ensuite remis renforcer la netteté et j'ai l'impression de brume, j'ai donc activé la suppression, bruit de profil et enfin j'ai réchauffé les ombres et hautes lumières avec la balance de couleur.https://forums.darktable.fr/editpost.php?pid=31084
Répondre
#3
(10-03-19, 09:46)jpg54 a écrit : Je te propose :
[Image: 20190301-0743-01.jpg]
Le XMP est dans ce JPeg fait avec la version GitHun master 2.7.0+625.
J'ai du baissé fortement les saturations dans filmique puis j'ai réglé à partir des niveaux automatiques, j'ai ensuite remis renforcer la netteté et j'ai l'impression de brume, j'ai donc activé la suppression, bruit de profil et enfin j'ai réchauffé les ombres et hautes lumières avec la balance de couleur.https://forums.darktable.fr/editpost.php?pid=31084

Ok, j'avais un peu peur de baisser autant sur les curseurs de saturation globale et luminance extrême, je vois que du coup tu n'as pas besoin d'y toucher à nouveau dans le module balance couleur...je prends note. Sympa le color grading qui rappelle un peu toute la bière qui a été consommée lors de ce concert  Tongue, cependant l'on perd les couleurs complètement funky de la salopette.
Pour la teinte de peau, c'est proche de ce qui me convient, je sens encore ce petit côté un peu trop rosé / rougeâtre contre lequel je lutte pas mal dès que j'utilise la préservation de chrominance.

Autrement,ton traitement relève également l'autre question que j'ai posée, concernant les indicateurs de zones sur/sous-exposées. Sans rien toucher à ton traitement évidemment, j'en vois apparaître (voir screenshot ci-dessous). Est-ce que cela ne serait pas gênant en cas d'impression? As-tu défini comme un seuil de tolérance?


[Image: Capture-d-cran-de-2019-03-10-18-22-32.png]

Tu m'as parlé d'une "brume" dans ta réponse, soit effectivement ça correspond à la petite brume de la scène qui remplissait certainement un peu la salle aussi, ou c'est peut être lié au fait que je ne pousse pas suffisamment les noirs dans mes réglages d'exposition / filmique et du coup, ce qui devrait être noir se retrouve légèrement gris...


Merci en tout cas pour vos retours.
Répondre
#4
Je n'ai certainement pas les mêmes réglages de sur-sous expositions :
[Image: image.png]
Répondre
#5
Voici une version avec filmic avec préservation de la chrominance + Balance des couleurs. Pour lutter contre la teinte de peau rouge, j'utilise le module zone de couleur avec le pré réglage tons chair naturel si besoin en baissant encore la courbe de saturation et en localisant uniquement sur la peau.
[Image: 20190301-0743.jpg]
Répondre
#6
Bonsoir, ben voilà moi Filmique pour l'instant ne me convient pas, je trouve que les résultats manquent de relief, en fait pour l'instant je ne comprends pas vraiment l'apport de ce module. je sais que ça vas faire hurler, mais comme on dit "qui aime bien châtie bien" donc je poste une version Rawtherapee, ou personnellement en 2, 3 clics j'ai les résultats voulues. Pour moi une photo est faite d'ombre et de lumière. Au fait c'est un appareil Sony que je ne connais pas (ILCE-7M3), mais le bruit à 1600 isos est très fin et juste agir sur la chrominance suffit
[Image: 20190301-0743-1.jpg]
Répondre
#7
C'est l'Alpha 7 III avec un super 85 f:1.8.
Répondre
#8
(11-03-19, 20:39)Thierry67 a écrit : Bonsoir, ben voilà moi Filmique pour l'instant ne me convient pas, je trouve que les résultats manquent de relief, en fait pour l'instant je ne comprends pas vraiment l'apport de ce module. je sais que ça vas faire hurler, mais comme on dit "qui aime bien châtie bien" donc je poste une version Rawtherapee, ou personnellement en 2, 3 clics j'ai les résultats voulues. Pour moi une photo est faite d'ombre et de lumière. Au fait c'est un appareil Sony que je ne connais pas (ILCE-7M3), mais le bruit à 1600 isos est très fin et juste agir sur la chrominance suffit
[Image: 20190301-0743-1.jpg]

Je ne sais pas comment tu l'utilises, mais tu peux toujours remettre un coup de contraste dans la balance couleur.

Citation :Bien que parfois j'arrive à contrebalancer la sur-saturation en passant le module balance couleur à 80% comme recommandé, je n'arrive pas forcément à un résultat satisfaisant car j'obtiens une peau à la teinte rougeâtre, ou parfois, sur du portrait, apparaissent des nuances de teinte de peau sur les joues, sous les yeux, au niveau du menton et j'en passe. Ces nuances existent réellement sur le visage des gens, mais semblent accentuées au moment du traitement...

J'ai fait différents tests depuis la semaine dernière, où un changement important a été apporté au pipeline de darktable, qui autorise un pipe entièrement RGB. Il semble que la dérive vers le rouge soit un problème lié à l'espace de couleur ProPhoto RGB dans lequel filmique travaille, c'est moins gênant dans l'espace REC2020 par exemple.

Comme solution temporaire, tu peux utiliser le mixeur de canaux et, dans le canal de destination rouge, mettre le rouge à 0.8, le vert à 0.1 et le bleu à 0.1.

Ça se peut aussi que ce soit les matrices de bases (profil d'entrée) qui soient systématiquement déviées vers le rouge (vu qu'elles sont toutes prises à Adobe DNG converter, il se peut que ça soit un choix de conception Adobe), et filmique ne pardonne pas les déviations de colorimétrie.
Aurélien, photographe portraitiste sur Nancy-Metz
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
Spécialiste calcul et traitement de signal pour la photographie.
Répondre
#9
(13-03-19, 08:59)aurelienpierre a écrit : J'ai fait différents tests depuis la semaine dernière, où un changement important a été apporté au pipeline de darktable, qui autorise un pipe entièrement RGB. Il semble que la dérive vers le rouge soit un problème lié à l'espace de couleur ProPhoto RGB dans lequel filmique travaille, c'est moins gênant dans l'espace REC2020 par exemple.

...

Ça se peut aussi que ce soit les matrices de bases (profil d'entrée) qui soient systématiquement déviées vers le rouge (vu qu'elles sont toutes prises à Adobe DNG converter, il se peut que ça soit un choix de conception Adobe), et filmique ne pardonne pas les déviations de colorimétrie.

Heu ... ProPhotoRGB en linéaire ?

rec2020, outre le fait qu'il a un point blanc très différent de celui de ProPhoto, a un gamut plus réduit.

Quant aux matrices Adobe, elles sont en général flatteuses mais ce n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux (sur le plan colorimétrique).
Windows 10 Pro 1903 - dt 3.0
Répondre
#10
Ok, je tente dès que possible et je fais un retour. Même en bidouillant un peu partout, je ne trouvais pas quel outil permettait de corriger ça avec précision.

(13-03-19, 08:59)aurelienpierre a écrit :
(11-03-19, 20:39)Thierry67 a écrit : Bonsoir, ben voilà moi Filmique pour l'instant ne me convient pas, je trouve que les résultats manquent de relief, en fait pour l'instant je ne comprends pas vraiment l'apport de ce module. je sais que ça vas faire hurler, mais comme on dit "qui aime bien châtie bien" donc je poste une version Rawtherapee, ou personnellement en 2, 3 clics j'ai les résultats voulues. Pour moi une photo est faite d'ombre et de lumière. Au fait c'est un appareil Sony que je ne connais pas (ILCE-7M3), mais le bruit à 1600 isos est très fin et juste agir sur la chrominance suffit
[Image: 20190301-0743-1.jpg]

Je ne sais pas comment tu l'utilises, mais tu peux toujours remettre un coup de contraste dans la balance couleur.

Citation :Bien que parfois j'arrive à contrebalancer la sur-saturation en passant le module balance couleur à 80% comme recommandé, je n'arrive pas forcément à un résultat satisfaisant car j'obtiens une peau à la teinte rougeâtre, ou parfois, sur du portrait, apparaissent des nuances de teinte de peau sur les joues, sous les yeux, au niveau du menton et j'en passe. Ces nuances existent réellement sur le visage des gens, mais semblent accentuées au moment du traitement...

J'ai fait différents tests depuis la semaine dernière, où un changement important a été apporté au pipeline de darktable, qui autorise un pipe entièrement RGB. Il semble que la dérive vers le rouge soit un problème lié à l'espace de couleur ProPhoto RGB dans lequel filmique travaille, c'est moins gênant dans l'espace REC2020 par exemple.

Comme solution temporaire, tu peux utiliser le mixeur de canaux et, dans le canal de destination rouge, mettre le rouge à 0.8, le vert à 0.1 et le bleu à 0.1.

Ça se peut aussi que ce soit les matrices de bases (profil d'entrée) qui soient systématiquement déviées vers le rouge (vu qu'elles sont toutes prises à Adobe DNG converter, il se peut que ça soit un choix de conception Adobe), et filmique ne pardonne pas les déviations de colorimétrie.

Ok, je teste et je fais un retour dès que possible. Je ne trouvais pas quel module me permettrait corriger ça avec précision.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)