Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: GwenFranQuestion basique sur la balance des blancs (et Filmique)...
#1
Bonjour à tous,

Ma question concerne à la fois le traitement photo en général, mais aussi le traitement photo dans Darktable en particulier.


D'une manière générale, on dit que le règlage de BDB vise à rendre les blancs vraiment blancs, ou les gris 50% vraiment gris, sans virage de teinte vers le bleu/jaune/vert/rouge. Mais si on applique ce raisonnement à une photo prise au coucher de soleil par exemple, un tel traitement vous fera perdre la teinte dorée propre aux lumières de fin de journée. C'est donc une vérité assez relative, et j'aurais donc tendance à garder une teinte tirant sur le jaune sur une photo type "golden hours". Je serai quand même intéressé de savoir quel fonctionnement vous adoptez en la matière, en fonction de l'heure de prise de vue pour les photos en lumière naturelle.

Plus particulièrement en ce qui concerne Darktable maintenant, et en particulier depuis l'apparition du module Filmique, ce cher Aurélien Pierre explique de façon assez tranché qu'il faut complètement neutraliser la BDB avant d'utiliser Filmique, ce que je comprends donc comme une obligation de rendre les blancs complètement blancs, en tout cas avant Filmique.
A partir de là, et en reprenant mon exemple d'une photo "golden hour", s'agit-il de neutraliser la BDB, puis après Filmique de remettre du jaune en utilisant cette fois ci la balance des couleurs ? sur les tons moyens et/ou hauts ?

J'espère être clair...

Merci de vos avis, et très bonne soirée !
Gwen Fran
Nantes
Darktable 261 sous Windows 10
Sony Alpha 7 + FE 55mm 1,8 Zeiss
Nikon D90 + DX 35mm 1,8 + DX 18-105mm
iPhone SE
https://www.flickr.com/photos/myoplayer/
https://www.instagram.com/myopplayer/
Répondre
#2
Il faut neutraliser la BdB avant filmique uniquement si tu veux utiliser la détection automatique de luminance (les pipettes), parce que la mesure de luminance (dans l'espace XYZ) n'est précise que pour une balance des blancs neutre. C'est un peu comme les mains à 10h10 sur le volant, c'est l'option ultra-sécurisée.

C'est aussi très important si tu utilises des LUT pour l'étalonnage, ou des émulations de films, qui ne marcheront comme il faut que si le pipeline couleur est dans le même état que celui utilisé pour réaliser le profil d'étalonnage. Ensuite, les LUTs vont se charger de faire virer les couleurs de façon contrôlée. Mais s'il y a déjà un virage de couleur sur les données d'entrée, il est impossible de prédire où va se retrouver la sortie des modules profil d'entrée ou table de correspondance.

Les LUTs et profils d'entrée dans darktable ne sont précis que pour un illuminant D50 (température couleur normalisée à 5000 K). Ce que tu fais dans le module balance des blancs, c'est en fait remapper un illuminant quelconque (défini par les paramètres) vers D50.

Idéalement, dans l'ordre, tu neutralises la BdB, tu appliques les profils d'étalonnage ou les LUT, et ensuite tu peux restaurer le caractère « chaud » ou « froid » de l'image avec la balance couleur ou l'un des modules de virage partiel.

C'est sûr que ça n'est pas possible, ni souhaitable, tout le temps. Ce qui est important, c'est de comprendre l'esprit de la règle, pas d'appliquer la règle à la lettre. Une balance des blancs non neutre va causer une erreur sur tous les profils qui arrivent ensuite, et il faut le savoir. Mais ce sont les yeux qui ont le dernier mot, ça dépend ce que tu cherches. Ça va être surtout pratique si tu fais de la retouche en lot, en appliquant des styles prédifinis, etc.
Aurélien, photographe portraitiste à Montréal
Spécialiste des maths sur pixels, enragé de la précision colorimétrique.
Fedora 29 | darktable git/master | Nikon FM, D5300, D810
Pas de messages privés SVP, sauf sujets sensibles.
Répondre
#3
(20-03-19, 20:58)aurelienpierre a écrit : Il faut neutraliser la BdB avant filmique uniquement si tu veux utiliser la détection automatique de luminance (les pipettes), parce que la mesure de luminance (dans l'espace XYZ) n'est précise que pour une balance des blancs neutre. C'est un peu comme les mains à 10h10 sur le volant, c'est l'option ultra-sécurisée.

C'est aussi très important si tu utilises des LUT pour l'étalonnage, ou des émulations de films, qui ne marcheront comme il faut que si le pipeline couleur est dans le même état que celui utilisé pour réaliser le profil d'étalonnage. Ensuite, les LUTs vont se charger de faire virer les couleurs de façon contrôlée. Mais s'il y a déjà un virage de couleur sur les données d'entrée, il est impossible de prédire où va se retrouver la sortie des modules profil d'entrée ou table de correspondance.

Les LUTs et profils d'entrée dans darktable ne sont précis que pour un illuminant D50 (température couleur normalisée à 5000 K). Ce que tu fais dans le module balance des blancs, c'est en fait remapper un illuminant quelconque (défini par les paramètres) vers D50.

Idéalement, dans l'ordre, tu neutralises la BdB, tu appliques les profils d'étalonnage ou les LUT, et ensuite tu peux restaurer le caractère « chaud » ou « froid » de l'image avec la balance couleur ou l'un des modules de virage partiel.

C'est sûr que ça n'est pas possible, ni souhaitable, tout le temps. Ce qui est important, c'est de comprendre l'esprit de la règle, pas d'appliquer la règle à la lettre. Une balance des blancs non neutre va causer une erreur sur tous les profils qui arrivent ensuite, et il faut le savoir. Mais ce sont les yeux qui ont le dernier mot, ça dépend ce que tu cherches. Ça va être surtout pratique si tu fais de la retouche en lot, en appliquant des styles prédifinis, etc.

Voilà qui est clair et précis !
Merci Aurélien !
Gwen Fran
Nantes
Darktable 261 sous Windows 10
Sony Alpha 7 + FE 55mm 1,8 Zeiss
Nikon D90 + DX 35mm 1,8 + DX 18-105mm
iPhone SE
https://www.flickr.com/photos/myoplayer/
https://www.instagram.com/myopplayer/
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)