Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: valmyretour à LR ...
#11
(05-11-19, 16:07)pascal a écrit : @Gerard68, je note ton expérience, mais j'ai un peu de mal à comprendre car de mon coté je n'ai pas du tout cette expérience dans ma famille. Les personnes chez qui j'installe ne sont pas non plus ingénieur informatique (mon père, mon épouse...) et je ne fais jamais de maintenance sur leur machine sauf la migration d'une nouvelle version. Cela dépend peut être de la distribution, j'installe soit Ubuntu soit Debian. Je ne parle que de Linux ici car personne de ma famille utilise dt.

Bonjour Pascal.
Oui j'étais sous FEDORA et je viens de passer sous UBUNTU 19.10 car c'est la seule distribution que j'ai pu installer sans avoir de quelconque problème avec le wifi ou la carte vidéo. J'ai tenté Debian 10, toujours avec GNOME, et là je n'avais pas de wifi, pas de double écran ; l'installation du drivers de la carte vidéo GTX 1050 TI ne me permettait pas ce double écran et en plus j'avais pour la première fois un message d'incompatibilité avec mon imprimante Lexmark. Avec UBUNTU tout est passé "gentillement".
Il ne me reste plus qu'à trouver pourquoi je ne peux pas activer OpenCL dans DT ...
Mais je reste confiant ;-)
______________________________________________________________________________________
DT 2.6.3 sous Ubuntu 19.10  - sur LENOVO LEGION Y530 avec CV GTX 1050 TI
de la région de Colmar en Alsace ;-)
Répondre
#12
Oui, Ubuntu vient avec les drivers proprio et fait tout son possible pour être la solution la plus simple à installer pour le commun des mortels Smile

Avec un Nvidia tu dois installer le driver proprio (je pense qu'Ubuntu l'a fait) et le paquet nvidia-opencl-icd
--
Pascal - GNU/Debian (sid) - version darktable git/master
http://photos.obry.net
Répondre
#13
Linux est aujourd'hui simple à utiliser et configurer, aussi simple en réalité que MacOS ou Windows. Ca parait contre-intuitif à ce que tu décrit Gérard, mais en réalité pas tant que ça. Puisque le principal problème n'est pas tant Linux que le support matériel. En gros, si tu installe une distribution Linux sur du matériel complètement supporté par défaut, tout se passera bien et s'installera comme un Windows/MacOS. Là où ça devient compliqué (et parfois très compliqué) c'est quand le support d'un périphérique, une partie de son ordi (le Wifi est fréquent, pas mal de puces Wifi sont de la marque Broadcom ; et cette marque est visiblement fâchée avec Linux...).

Bref, le problème n'est pas tant Linux que le fait qu'un certain nombre de fabricants de matériel informatique refusent de divulguer les spécificités techniques de leur matos ET de développer un pilote Linux. Ce qui fait que le matériel se retrouve supporté parfois tardivement après long travail d'ingénierie rétroactive par des experts passionnés et motivés...

Mais une fois installé et complètement fonctionnel, Linux ne bouge pas, il reste stable, très stable.

Après, pour darktable, je pense franchement que les évolutions de cette année vont aider à mieux l'appréhender (notamment avec les excellents modules d'Aurélien qui réduisent fortement le nombre de modules nécessaires).
Aussi appelé Nilvus !
Ubuntu 19.04 - darktable master - Macbook pro fin 2013 13"
Répondre
#14
Je pense que darktable est dédié au genre de personnes qui développaient leurs films eux-mêmes il y a 30 ans, et Lightroom aux pères de famille qui achetaient toujours le dernier réflex mais filaient leur films à développer au labo Kodak minute.

Je pense qu'il faut arrêter d'essayer de convaincre les gens de migrer. Les utilisateurs de LR qui finiront frustrés qu'on leur donne la becquée migreront avec joie, mais c'est pas tout le monde qui a envie de se farcir le manuel et la théorie pour pouvoir utiliser dt sans subir l'interface.

Donnez le bon outil au bon public, ça évitera des frustrations à tout le monde.
Aurélien, photographe portraitiste sur Nancy-Metz
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
Répondre
#15
(05-11-19, 20:08)nicoauffray a écrit : Linux est aujourd'hui simple à utiliser et configurer, aussi simple en réalité que MacOS ou Windows. Ca parait contre-intuitif à ce que tu décrit Gérard, mais en réalité pas tant que ça. Puisque le principal problème n'est pas tant Linux que le support matériel. En gros, si tu installe une distribution Linux sur du matériel complètement supporté par défaut, tout se passera bien et s'installera comme un Windows/MacOS. Là où ça devient compliqué (et parfois très compliqué) c'est quand le support d'un périphérique, une partie de son ordi (le Wifi est fréquent, pas mal de puces Wifi sont de la marque Broadcom ; et cette marque est visiblement fâchée avec Linux...).

Bref, le problème n'est pas tant Linux que le fait qu'un certain nombre de fabricants de matériel informatique refusent de divulguer les spécificités techniques de leur matos ET de développer un pilote Linux. Ce qui fait que le matériel se retrouve supporté parfois tardivement après long travail d'ingénierie rétroactive par des experts passionnés et motivés...

Mais une fois installé et complètement fonctionnel, Linux ne bouge pas, il reste stable, très stable.

Après, pour darktable, je pense franchement que les évolutions de cette année vont aider à mieux l'appréhender (notamment avec les excellents modules d'Aurélien qui réduisent fortement le nombre de modules nécessaires).

Bonsoir à vous tous,

Nicoauffray,
Je suis d'accord avec toi sur toute la ligne, et sur le fond je suis également d'accord pour dire que linux tourne bien mieux quand, enfin, ça tourne. Mais il faut admettre que ce n'est pas à la portée "d'un utilisateur de base" (sans connotation péjorative) de pouvoir acheter un pc, de virer windows et d'installer linux sans embûche ! Et c'est bien dommage car je pense qu'il y aurait bien plus de linuxiens si c'était le cas !

Pour ce qui est de DT, je reste persuadé que c'est le bon outil mais comme le dit très justement Aurélien il faut avoir le temps "et l'envie de se farcir le manuel et la théorie pour pouvoir l'utiliser sans subir l'interface." et je rajouterai accepter de se former dans son coin ou avec les forums, mais sans pouvoir compter sur "une aide de proximité" comme on peut en trouver dans les clubs photos avec LR !!!
______________________________________________________________________________________
DT 2.6.3 sous Ubuntu 19.10  - sur LENOVO LEGION Y530 avec CV GTX 1050 TI
de la région de Colmar en Alsace ;-)
Répondre
#16
Je suis aussi d'accord avec vous 2. La réalité est juste nuancée. Linux est simple et stable une fois configuré mais il est vrai que selon la configuration matérielle qu'on a, la distribution utilisée et si on veut l'installer seul (le plus facile) ou à côté de Windows ou MacOS, c'est pas tout à fait le même défi.

Quant à darktable, je ne dis pas qu'il est simple (il ne l'est pas ; et en même temps j'ai du mal à penser qu'on peut faire accessible à tout le monde et très puissant ; il y a forcément un compromis à faire sur l'un des 2 aspects). Par contre, je suis convaincu que les apports de la version 3.0 rendent à la fois darktable plus puissant tout en le rendant un peu plus abordable que la version 2.6.x ou antérieures. Et simplement du fait qu'on a une interface plus moderne et surtout désormais quelques modules puissants et efficaces qui permettent à eux seuls de traiter la très grande majorité des images, réduisant le nombre de modules à utiliser, donc à maîtriser. Et en même ça permet d'éliminer nombre de vieux modules avec des effets de bord vite mauvais.

Et au fond, tant qu'on est satisfait globalement de ce qu'on utilise...
Aussi appelé Nilvus !
Ubuntu 19.04 - darktable master - Macbook pro fin 2013 13"
Répondre
#17
Faudrait quand même pas trop me lancer sur la stabilité de Linux et sa facilité de configuration... Quand on rentre dans les détails, y a pas grand chose qui fonctionne bien (au hasard OpenCL sur Nvidia Optimus : depuis qques mois le driver plante à la sortie de veille, et c'est juste le dernier bug en date d'une longue série commencée en 2012). J'ai testé Ubuntu, Debian et Fedora, tout se passe bien la première semaine et tant qu'on conserve les paramètres par défaut. Dès qu'on commence à personnaliser et à nettoyer les bloatware installé par les distros (genre les services d'indexation de fichiers qui servent à rien mais pompent 12 % du process pendant 20 min au démarrage), ça marche beaucoup moins bien.

Linux fonctionne à peu près bien pour de la bureautique/internet pour les gens qui n'ont pas besoin d'une grande autonomie de batterie.

Pour les artistes graphiques, quand on a finit de se farcir la pile Xorg + Xrandr + GTK, qu'il faut installer 2 dépôts tiers parce que les intégristes du libre qui font les distros ont décidé de décourager les gens d'utiliser Cuda et les drivers Nvidia (coucou la ligne de commande) puis configurer pleins de machins dans des fichiers textes planqués un peu partout à l'aide de docs et tutos souvent obsolètes... Ben on reboote sous Windows.

Linux, j'utilise depuis 2008 parce que j'ai des besoins précis et que je programme dans 12 langages, mais je recommande pas spécialement pour tout le monde.
Aurélien, photographe portraitiste sur Nancy-Metz
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
Répondre
#18
> qu'il faut installer 2 dépôts tiers parce que les intégristes du libre qui font les distros ont décidé de décourager les gens

Sauf Ubuntu justement, d'ou ma remarque.

Pour le reste je ne sais pas, le système d'indexation ne prend quasi aucun temps chez moi et est très pratique pour rechercher des documents. Et puisque je laisse les configs par défaut (comme devrait le faire toutes les personnes non avertis) je n'ai aucun plantage, et cela pas que la première semaine. J'ai des uptime de plus de 200 jours sur ma machine à la maison et parfois plus de 3 semaines sur mon portable que je mets en veille 2 à 3 fois par jours.

Je pense que le hardware y ai pour beaucoup. De mon coté je n'utilise que des Dell Precision depuis des années.
--
Pascal - GNU/Debian (sid) - version darktable git/master
http://photos.obry.net
Répondre
#19
On en revient toujours selon moi à la même chose pour Linux. C'est bien plus nuancé et l'expérience utilisateur, facilité ou difficulté de configuration, dépend et du matos qu'on a et de la distribution choisie ; et de ses usages. Sur certaines distributions (celles que tu évoques Aurélien et qui ne mettent que du libre), ça peut vite devenir compliqué. Sur d'autres, selon le matos utilisé (périphérique exotique, mal supporté ou au contraire l'ensemble des périphériques/composants bien supportés, etc.), ça peut être très simple. Bref, être catégorique dans un sens ou dans un autre n'est pas adapté aux réalités possibles avec Linux.

Personnellement, j'utilise Windows au travail (pas le choix) tous les jours et Linux me manque vite (démarrage et extinction d'ordinateur, vitesse d'exécution générale en faveur de Linux pour mes usages et mon expérience ; stabilité meilleure sous Linux) et l'ergonomie de Windows aujourd'hui (version 8 et 10) est à mes yeux catastrophique. Une histoire aussi de goûts, expériences. A chacun après de trouver ce qui lui convient le mieux.
Aussi appelé Nilvus !
Ubuntu 19.04 - darktable master - Macbook pro fin 2013 13"
Répondre
#20
[mode_troll: enable]

Je suis assez (beaucoup même) d'accord avec nicoauffray. Je suis sous W7 au boulot et c'est déjà pas drôle. Le temps de démarrage est catastrophique (j'ai le temps d'aller démarrer un thé et relevé les volets roulants manuels), idem en extinction. Les mise à jours demandent très régulièrement à redémarrer le système (agaçant) et je trouve bordélique la façon dont c'est organisé  Confused  . Je dois avoir un ou deux plantages par mois et j'ai laissé tomber la recherche de solutions parce que je trouve trop de réponses qui se contredisent entre elles. Plutôt que faire une connerie, je ne fais rien...

Et que dire de W10, tous les ans on a un stagiaire qui a eu la bonne (?) idée d'acheter un portable tout neuf pour venir au bureau et c'est l'enfer! Entre le démarrage pire que sur w7, les brouettes de mises à jours avant de pouvoir commencer à faire quoique ce soit et l'installation des logiciels pour lui permettre de bosser, j'ai perdu ma journée Cry  ...

Pour Linux, le nombre de plantage doit se compter sur les doigts des mains (bon d'accords, les pieds aussi  Tongue ) depuis que j'y suis et pas question de faire un café pendant le boot. Du coup, je le garde  Wink . Tous les ordis de la familles sont sous linux (moi en Débian et les enfants sous Solus) et aucun soucis même avec le wifi.

J'avoue que j'ai beaucoup de mal à comprendre ce qu'on peut bien trouvé à Windows. Des fois, je me demande s'il n'y a pas une part de conditionnement vu qu'il est "donné" de base dès qu'on achète un ordi.

Pour LR, ben pas d'avis puisque je ne l'ai jamais utilisé.  Big Grin  

Et voilà, témoignage peu constructif. Juste pour dire qu'on est tous différent et c'est rassurant ..

[mode_troll: desable]
---------------------
Débian 9 Stretch - CPU Intel I3, Radéon HD 4870, SSD 128 Go + HDD1 To + HDD 2To dédié aux photos
darktable 2.6.2
---------------------
Éternel débutant  Shy
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)