Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: marguPrésentation
#1
Bonjour à toutes et à tous.

Et un membre de plus dans la communauté, un !
Je suis un simple photographe amateur, faisant de la photo en contexte familial, exclusivement, avec aucune prétention de publication quelconque hors de ce contexte. Malgré tout, je suis convaincu par ce que peut apporter le RAW par rapport au JPEG, même si je n’arrive pas à prendre le temps de traiter les dizaine de milliers de photos que j’ai sur mon disque dur.
Ce n’est pourtant pas faute d’un “workflow” relativement au point à base de Lightroom (donc je suis sous Windows pour l’instant) et de Piwigo. Au point mais sans doute trop compliqué. Du coup je fais du RAW+JPEG histoire d’avoir quelque chose à transmettre aux gens sans qu’ils aient besoin d’attendre que je sois à la retraite (et le 5DMkIII sort des JPEG tout à fait corrects la plupart du temps).

Je vais vous épargner mon historique de navigation entre les différentes solutions photo, libres ou commerciales. Disons que nous en sommes à un point où les politiques tarifaires ne sont plus en rapport avec le temps que je peux y consacrer et que les solutions libres sont suffisamment au point pour me permettre de travailler efficacement.

Le raisonnement peut paraître paradoxal (quand je parle du temps à y consacrer) dans la mesure où le passage à darktable va me demander un peu d’investissement personnel, à l’image de ce qui est décrit dans ce post https://forums.darktable.fr/showthread.php?tid=2044. Je me retrouve d’ailleurs totalement dans tout ce qui est écrit, à commencer par le fait que je galère avec l’outil et que j’ai commencé par ingurgiter quelques tutos sans lesquels j’aurais été incapable d’obtenir le moindre résultat correct (du moins par rapport à LR avec lequel, je l’avoue, je compare encore), sans compter toutes les habitudes qu’il faut changer pour naviguer efficacement dans les photos.

Merci à cette communauté qui fait vivre ce logiciel avec lequel je compte bien progresser .
Répondre
#2
Bienvenu ! Smile Wink
Répondre
#3
Bienvenue
Répondre
#4
Bienvenue et avec le temps on s'y fait
Qui veut gravir une montagne commence par le bas  Cool
Répondre
#5
Bienvenue et bravo pour cette belle présentation et approche de darktable. L'investissement vaut le coup, et encore plus avec la nouvelle 3.0.
Aussi appelé Nilvus !
Ubuntu 20.04 LTS - darktable master
Répondre
#6
Bienvenue parmi nous !
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#7
Bonjour margu
Bienvenue ! J'en étais au même point que toi il y a déjà quelques années au départ de ma retraite, depuis j'ai développé mes Raw, et je fais aussi RAW +JPG pour montrer mes photos immédiatement, quand il y a de la demande.
Les plus intéressantes, je les développe avec darktable, souvent pour des expos ou pour les montrer dans mon club photo.
Depuis que j'ai commencé avec darktable, bientôt 3 ans, je développe beaucoup plus vite et les résultats sont incomparables, mais il faut bien suivre les progrès de darktable qui sont très rapides depuis les dernières versions ! Attention aux Tutos un peu anciens qui sont pour certains obsolètes.
Bon courage ! [Image: smile.png]
Répondre
#8
Bienvenu Smile

Cordialement

François

W10 64b fam
EOS 7d et nbx obj M42, FujiX20


[Image: DT321.jpg]

Répondre
#9
Bienvenue Margu,
Certes darktable est un logiciel où il faut s'investir pour comprendre son fonctionnement. L'avantage c'est qu'il faut bien assimilé le workflow pour ne plus être simplement un "Pousse Curseur" mais comprendre l'interactivité entre chaque module au cours du développement et donc de bien analyser sa photo de départ pour ne pas faire des allers-retours dans les modules.
Je reconnais que cela n'est pas évident, même encore pour moi!
Mais petit à petit l'oiseau fait son nid.
Bonne formation.
Centaure
Photographe amateur
Incompétent en informatique

"Il y a deux personnes dans une image: 
le photographe et le spectateur" (Ansel Adams)

Mon Site photo
Répondre
#10
hé, hé, darktable n'a pas fini de t'étonner, alors bienvenue à bord.

Pour n x 1o'ooo photos, impossibles à traiter, j'applique une méthode assez simple consistant à élaguer a tour de bras tout ce qui ne me paraît pas utilisable et significatif. Tailler dans la couenne, alléger sans le moindre état d'âme (alors qu'en réalité, on se sent un peu comme un gardien de but au moment du penalty Wink ). Un ou deux jours de boulot par an lorsque j'ai trop souvent jugé bon ne pas le faire immédiatement, juste après importation et que les images se sont accumulées sans contrôle.
le blonchk
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)