Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: marguSuggestion d'évolution: Gestion des fichiers
#11
Tu cherches à te compliquer la vie, laisses les répertoires config pour chaque système et utilises la 2 ème méthode que je te propose et laisses faire le système et darktable qui saura trouver ses petits.
Je viens de voir la réponse de Jean-Pierre, pour ceux qui veulent travailler avec 2 systèmes d'exploitation, je déconseille les lettres accentuées et les caractères spéciaux dans les noms de fichiers et de répertoires.
Répondre
#12
(24-05-20, 18:53)jpverrue a écrit : Bon... Je viens de comprendre le PB. Il y a effectivement un bug et j'ai mis le doigt dessus. Mais je ne sais pas si ta difficulté viens de là.
Explications : j'ai fait mon essai de tout à l'heure avec un dossier (et ses sous dossiers), qui contient une apostrophe dans le nom (mauvaise idée, mais bon...). Il s'avère que dans cette fonction de renommage, la prise en charge des caractères spéciaux n'est pas implémentée. Du coup pas moyen de renommer. L'accès au dossier dans BdD échoue lamentablement. Je viens de refaire l'essai avec un autre dossier - sans caractères spéciaux dans le nom. Aucun pb. Tout fonctionne normalement. J'en ai profité pour regarder le code. JE te confirme que la prise en charge de la récursivité est bien là. Le second essai que j'ai fait me l'a prouvé. Le dossier visé, et tous ses sous dossiers on bien été renommés.
Je m'en vais de ce pas faire la correction et la proposer à la validation, pour que la gestion des noms de dossiers "exotiques" soit prise en compte dans cette fonction, comme dans le reste de darktable.

Merci, merci de faire cas de ma demande.

Pour le déplacement des dossiers, effectivement, ça semble marcher.
Je n'utilise que des chiffres, des lettres, des tirets et des soulignés dans mes noms de dossiers.
Pour que ça fonctionne correctement et afin que darktable me montre le dossier racine dans la vue "folders" il faut que j'ai importé des images qui soient ailleurs que dans cette racine.
Mais après quelques opérations d'aller et retour entre deux arborescences, la présentation dans la vue "folders" n'est plus la même qu'au départ, certains répertoires étant présentés à plat.
(C'est un peu compliqué à expliquer. Par exemple si au départ j'ai un répertoire "photos" dans lequel il y a les sous-répertoires 2020, 2019, 2018, 2017..., et dans eux-mêmes des sous répertoires, après quelques relocalisations de "photos", la vue "folders" me montre "à plat" 2020/sousdir1 2020/sousdir2 2019/sousdir3..., bref, tous mes répertoires photo ce qui peut faire beaucoup.)
Il y a sans doute des choses que je n'ai pas comprises mais quand j'aurai réussi à importer toutes mes photos, je vais éviter ce genre de manipulations, c'est trop risqué (et l'importation est trop longue).
Mais, encore une fois, merci.

(24-05-20, 18:57)jpg54 a écrit : Tu cherches à te compliquer la vie, laisses les répertoires config pour chaque système et utilises la 2 ème méthode que je te propose et laisses faire le système et darktable qui saura trouver ses petits.
Je viens de voir la réponse de Jean-Pierre, pour ceux qui veulent travailler avec 2 systèmes d'exploitation, je déconseille les lettres accentuées et les caractères spéciaux dans les noms de fichiers et de répertoires.

C'est très gentil à toi mais je n'ai toujours pas compris quelle est ta méthode.
Je déduis de ce que tu me racontes que tu importes les photos sous les deux systèmes.
Et que donc tu gères deux jeux de bases de données (au moins deux "library.db"), une pour Linux et une pour Windows (et si, pour chacun des deux OS, c'est toujours avec le même PC que tu bosses, tu peux effectivement laisser les db à leurs emplacements par défaut mais moi, je suis susceptible d'utiliser plusieurs PC Windows et plusieurs PC Linux).
Ce qui suppose, à chaque fois que tu changes de système, de réimporter toutes les photos que tu avais importées sur l'autre système, darktable se chargeant de retrouver tous les réglages depuis les xmp.
J'ai bon ?
C'est pas inutilisable comme méthode mais il va falloir que j'importe deux fois toutes mes photos (deux nuits, en gros) pour amorcer la pompe.
Ah oui et mes noms de répertoires contiennent exclusivement des chiffres, des lettres (sans accent), des tirets et des soulignés. Et les noms des fichiers sont ceux donnés par les APN.
Répondre
#13
Re-bonjour.

J'ai fini par trouver un mode de fonctionnement qui me convient à peu près, en utilisant effectivement une base de données (library.db) par système et en important les photos sur chaque système (je garde une data.db commune). Le petit inconvénient résiduel, ce sont les photos qu'on supprime physiquement sur un système (après les avoir rejetées par exemple) dont il faut ensuite retirer les vignettes à la space invaders sur l'autre système. J'ai lu qu'il existait des scripts pour ça mais je ne me suis pas encore penché sur la question.

L'importation de toutes mes photos sous darktable n'a pas été une mince affaire (d'autant qu'il a fallu le faire deux fois, une fois sous Windows et une fois sous Linux). J'ai procédé en plusieurs étapes, répertoire par répertoire car s'il y a "trop" de photos d'un coup, darktable mouline en tâche de fond, sans donner de feedback, pendant des heures et on ne sait pas si c'est parce qu'il continue de bosser ou si c'est parce qu'il s'est planté. Lorsque le nombre de photos est raisonnable (200-300) tout se passe bien.

Il me reste maintenant à comprendre les arcanes du développement sous darktable et ce n'est pas gagné. Quand on regarde les tutos, tout a l'air simple mais, en pratique, dès que j'ai des écarts de luminosité un peu importants, pour l'instant, je patauge et je ne parle même pas des couleurs.
Répondre
#14
C'était une bonne solution d'importation fragmentée. Tu pourrais proposer des RAW en téléchargement (FramaDrop par exemple) pour avoir des idées de traitements des membres.
Répondre
#15
Oui je vais sans doute faire ça car je n'y arrive vraiment pas !
Répondre
#16
Je peux te dire que j'ai été confronté à ce problème à mes débuts avec darktable et mon portable a bien failli passer le permis de vol. Puis il y a eu les tutos de CaraFife et tout est devenu limpide. Un conseil : tu prends un module et tu le tritures dans un tout les sens pour voir jusqu'où tu peux l'utiliser et ensuite tu passes à un autre module. Pour moi, je suis assez fainéant et moins j'utilise de modules et plus je suis content.
Répondre
#17
Très bonne suggestion. Comme je viens de débarquer, je m'étais concentré sur les tutos plus "récents", articulés autour de filmique notamment mais je crois que, du coup, j'ai un peu négligé l'apprentissage de base ce qui explique que je ne comprenne rien (sans compter que j'ai quelques années d'habitudes sur un autre logiciel qui ne fonctionne pas de la même manière).
Répondre
#18
(27-05-20, 08:42)margu a écrit : [...]
J'ai lu qu'il existait des scripts pour ça mais je ne me suis pas encore penché sur la question.

Voici la liste des scripts disponibles avec une distrib' standard de darktable :
  • common.sh
  • extract_wb_from_images.sh
  • purge_from_cache.sh
  • purge_non_existing_images.sh
  • purge_unused_tags.sh
Certaines distributions ne les fournissent qu'à travers un paquet supplémentaires, mais il est toutefois parfaitement possible de les télcharger sur https://github.com/jpverrue/darktable
Il sont installés ici sur un système Linux : $(ROOT_INSTALL)/share/darktable/tools/
$(ROOT_INSTALL) étant par défaut /usr, ou /opt/darktable en cas de compilation "à la maison"

Je ne sais rien de la disponibilité de ces scripts dans un environnement Windows.

Tu auras très certainement besoin de purge_non_existing_images.sh et de purge_from_cache.sh

P-s. : common.sh est nécessaire aux 4 autres.
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#19
OK, merci, vu les scripts, ils sont préinstallés chez moi.
En bossant un peu je devrais être capable de les modifier pour faire la purge dans la base de données Windows en tenant compte de la correspondance des chemins. Je devrais même réussir à migrer une db Linux vers une db Windows et réciproquement et m'affranchir du maintien de deux db. Mais ce ne sera pas pour tout de suite.
Répondre
#20
Oui, si tu maîtrise SQL, c'est assez facile à faire, surtout qu'il n'y a qu'une table en cause.
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)