Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Gestion de la couleur, questions
#1
Hello,

Quelques questions qui me titillent depuis quelque temps, des sujets similaires ont sûrement été abordé ici mais je n'ai pas trouvé de réponses claires pour moi en fouinant.

J'ai un écran étalonné avec displayCAL, profil Icc installé avec un gamut de l'ordre de l'Adobe RVB voir un peu plus large d'après les utilitaires linux.
J'exporte dans dt en jpeg avec un profil srvb.

J'avais cru comprendre que ce profil srvb ne sont "que des métadonnées" qui seront utilisées ou pas par le logiciel qui interprète le fichier.
D'ailleurs en ouvrant le fichier exporté avec ma visionneuse Gwenview qui ne gère pas les profils j’obtiens visuellement des couleurs identiques pat rapport à DT profil ecran = système,
Par contre avec Gimp par exemple en tenant compte du profil srvb je vois une différence de couleur par rapport à système, identique  visuellement avec DT profil écran = Srvb.
Il n'y pas de corrections colorimétriques (valeurs RVB) à l'exportation ? ( à part la tambouille propre au jpeg)

Les imprimeurs grand public que j'utilise réclame un profil srvb, pourquoi faire alors ? font-il une conversion srvb avant celle de leur profil imprimante?
Je ne note pas cependant sur mes photos imprimées les mêmes dérives de couleur observées entre système et srvb (bleus vers les cyans par ex).
Pour ceux qui impriment eux mêmes leurs photos, utilisez-vous du srvb ? m'étonnerait mais je n'ai pas d'expérience la dessus.
Quel est le gamut le plus large utilisable en impression ?

Est ce que le profil système est toujours pris en compte (avec un écran étalonné) ? i.e dans le cas de Gimp srvb, la correction srvb est elle effectuée d'abord puis le système applique ensuite ses corrections?

Bon plein d'autres questions en suspend...

Merci de vos éventuelles réponses ou lien web sur le sujet pour mieux piger. Smile 

Cordialement.
Répondre
#2
> J'avais cru comprendre que ce profil srvb ne sont "que des métadonnées" qui seront utilisées ou pas par le logiciel qui interprète le fichier.

Non pas uniquement, le profil est utilisé pour "mapper" les couleurs dans ce profil et cette projection des couleurs dans l'espace cible va utiliser des heuristiques différentes en fonction de l'intent (rendu dans le module d'export).

> Les imprimeurs grand public que j'utilise réclame un profil srvb, pourquoi faire alors ?

Car sRGB est un petit profil qui va donc assurer que ce que tu vois passeras bien sur l'imprimante qu'ils utilisent. Généralement on peut faire aussi du AdobeRGB mais il faut s'assurer que l'imprimeur prend bien en compte ce profil. Les métadonnées servent à cela, donner comme information à l'imprimeur (entres autres) que l'image utilise le profil correspondant.

> Quel est le gamut le plus large utilisable en impression ?

AdobeRGB je pense, mais encore une fois il faut que l'imprimeur soit capable de faire cela. Ce qui est le cas chez les imprimeurs sérieux.

J'espère que cela clarifiera la situation Smile
--
Pascal - GNU/Debian (sid) - version darktable git/master
http://photos.obry.net
Répondre
#3
Bonjour Cobert,
tu te poses des questions c'est bien normal ; tu ne trouves pas de réponses claires pour toi d'une part parce que dans ce domaine on trouve tout et n'importe quoi, et d'autre part parce que tu confonds plusieurs notions.
Le vocabulaire employé à tort et à travers n'aide pas, voir l'article d'Aurélien Pierre "Étalonnage" sur le blog que tu as peut-être lu.
Je vais essayer de te donner quelques indications pour te mettre le pied à l'étrier sans rentrer dans les détails.

Le mot à problème c'est "profil".

Partons du fichier que tu as exporté "en jpeg avec un profil srgb". jpeg c'est juste le format du fichier du point de vue informatique. "avec un profil srgb", là il y a deux choses différentes. D'abord ça signifie que tu as demandé que les couleurs soient codées dans un espace de couleur appelé sRGB. Un espace de couleur c'est plus que le gamut, mais ici pas besoin de détails.
Ensuite tu as demandé que soient attachées à ce fichier des métadonnées qui disent que justement les couleurs de ce fichier sont codées dans l'espace sRGB, c'est le profil sRGB attaché au fichier. Tu aurais pu choisir un autre espace de couleur, par exemple Adobe98, et dans ce cas le profil attaché serait une description de l'espace Adobe98. On peut changer ces métadonnées ou même les supprimer complètement mais l'affichage du fichier qui, lui, n'a pas changé peut réserver des surprises.

Ce fichier tu veux l'afficher sur ton écran pour lequel tu as créé un "profil icc" (voir l'article d'Aurélien pour le vocabulaire) que tu espères utilisé par ton système, d'où le profil écran "système" dans dt ou Gimp mais tu pourrais indiquer le nom du fichier contenant ton profil icc.
L'écran a ses propres caractéristiques d'affichage des couleurs, en partie imposées par toi en l'étalonnant et en partie dues à ses défauts et possibilités restreintes. C'est le boulot du moteur de rendu, par exemple LCMS, de faire le lien entre ton fichier et l'écran. Pour ça il a besoin de connaître dans quel espace est codé ton fichier et comment il faut le traduire pour l'écran pour que les couleurs que tu as voulu mettre dans ton fichier soient autant que possible celles que tu vois sur l'écran.

Tu as la réponse à une de tes questions : si tu changes le profil écran en indiquant sRGB tu trompes le système en lui donnant une fausse information. L'image va changer plus ou moins.
Pour l'exemple de ta visionneuse ça marche parce que les logiciels qui ne gèrent pas les profils font souvent comme si c'était du sRGB, ça tombe bien ça en est, et coté écran le système a la bonne information. Par contre si tu essaies avec un fichier codé dans un espace autre l'image va changer. On trouve facilement de telles images pour tester l'utilisation des profils par un logiciel. il me semble que dt fournit un espace dans lequel les couleurs sont inversées.

Si tu lis l'anglais je te conseille de regarder le site "nine degrees below", il est un peu ancien et certaines caractéristiques logicielles ou matérielles ne sont plus valables mais les fondamentaux sont présentés simplement et exactement. Et relis aurélien.

Cordialement
Christian
Répondre
#4
Thumbs Up 
Hello,
Merci pascal et chloma pour vos réponses qui me donnent des pistes de compréhension. Big Grin

Ok, il y a la fois un traitement pour mettre les datas dans un espace donné, et l'information que cet espace est utilisé, même si je n'y vois que du feux suivant la méthode d'affichage.
D'où l'utilité pour l'imprimante pour convertir dans son espace.
@ pascal
l'intention 'intent' est un truc que j'applique sans comprendre, j'essaierai d’approfondir si mes vieux neurones le permettent.
@ chloma
J'ai lu plusieurs fois l'article d'Aurélien "faut-il-etalonner-son-ecran-photo-et-autres-problemes-colorimetriques" depuis que j'ai repris la photo conjointement à DT.
ça m'a permis au début de prendre conscience de la gestion de la couleur icc.
Bon je n'ai peut être pas tout assimilé mais je suis convaincu de l’utilité de l'étalonnage de l'écran pour avoir une référence.(moins convaincu par l'étalonnage de l'APN )
Quand je visionne ou récupère une photo srvb sur le ouèb, je pense que je devrais la regarder convertie dans mon espace système pour être le plus neutre possible et là je ne suis pas sur de ce qu'il faut faire.
Ta piste de tester les profils avec des images test me parait intéressante.
Après la difficulté est de savoir comment les logiciels systèmes ou applicatifs et carte graphique, gère le ou les CMS.

Merci pour le lien que je viens de survoler et que je vais approfondir.

Merci encore pour vos réponses.
Cordialement
Répondre
#5
Bonsoir Cobert,
je ne connais pas Kubuntu mais en principe tu n'as pas à te soucier de la gestion de l'affichage par ton OS. Du moment où tu as créé le profil icc de ton écran et qu'il a été mis en place par DisplayCal la gestion de l'affichage est faite par ton OS, ou si tu préfères par ton système. C'est bien pour ça que dans darktable ou Gimp tu as la possibilité d'indiquer comme profil écran "système". Si tu veux t'en assurer tu peux ouvrir un terminal sur l'écran que tu utilises avec darktable et taper "darktable-cmstest" sans guillemets (!), en réponse tu verras le nom du profil d'écran utilisé par le système. Ne t'inquiète pas d'un éventuel message d'erreur, l'essentiel est que le nom du profil apparaisse une fois.
Donc tu laisses tomber "Quand je visionne...." et "Après la difficulté est de savoir..."

L'intention (en anglais "intent") concerne la façon dont les couleurs qui existent dans l'espace de départ et pas dans l'espace d'arrivée sont traitées par le moteur de rendu.
regarde https://www.ppphoto.fr/techdocs/Intentions_de_rendu.pdf une présentation suffisante pour la pratique.

Quant à l'âge de tes neurones il n'approche peut-être pas de l'âge des miens.
Répondre
#6
Bonjour chloma,

J'ai bien vérifié que mon profil était pris en compte par le système avec darktable-cmtest quand j'ai installé le profil avec DisplayCal.Sous Kubuntu il semble que ce soit color-kde et colord qui gère la couleur.

le site https://ninedegreesbelow.com/ est super pédagogique et je pense y trouver mon bonheur.
C'est en anglais mais à l'heure des "cluster et du "click and collect", on a du mal à faire l'impasse sur cette langue. Wink

Merci pour l'autre lien aussi.
Cordialement
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)