Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
darktable.exe est-il un ramsonware ?
#11
(29-12-20, 17:14)T7_95 a écrit : Hey salut les ayatollah de Linux.

Z'êtes mal tombés! J'ai une longue carrière de développeur sous Linux qui a commencée à une époque où la "pile TCP/IP" était une option sur les machines à base Motorola 68000 ou en natif sur les distributions BSD.
Bon aujourd'hui j'ai quitté le mode ligne de commande et Windaube me convient la plupart du temps et surtout je ne suis pas tenté d'aller voir dans les tables systèmes pour "améliorer" les perfs.
Windaube me dissuade de me disperser avec un principe de tout ou rien : "ça marche: je garde; ça ne marche pas: je jette".
Allez, si on parlait photo?

J'sais pas si je suis mal tombé, j'ai commencé dans l'univers Unix avec Sun OS IV, puis Solaris, avec des bécanes effectivement avec proc 68000; puis j'ai du m'adapter à HP-UX version temps réel.
J'ai commencé avec la version 0.99 du noyau Linux, à l'époque où l'on installait avec une tétra chiée de disquettes.
Et alors que windows balbutiait à peine, on était sous X-window depuis belle lurette.
Bon, une fois qu'on a dit ça, on n'est pas plus avancé, mais on s'est distrait.
Si t'es content de ta daube, tant mieux. Moi Linux +DT +Gimp pour parler photo, ça me va Big Grin
Matériel: TZ100, GX80, GX9 & G90, objectifs: Pana-Leica 8-18, 12-60, 100-400 et 15mm f1.7, Pana 14-140 II et 100-300 II, Olympus Zuiko 60mm macro.

Répondre
#12
Super, ça réagit fort.
Bon quand même j'ai du mal avec Darktable sur Windaube. En fait ça fait rien que de planter, je n'ai pas encore réussi à aller au bout d'une session. Je crois que je vais abandonner ce combo {W10, Darrktable}.
Comme je suis têtu et que je veux évaluer DT je vais l'essayer sous Linux (vous avez peut-être gagné les gars).
Comme je n'ai pas de machine avec Linux en natif, je vais exhumer mon vieux système DEBIAN dans une machine virtuelle VMware. Je sais que ça marche car je l'utilisais (autrefois) comme environnement de développement pour des système temps-réel, si, si. .

Bon je vous tiens au courant - si vous voulez.

PS1 : je suis content de rencontrer des vieux développeurs Rolleyes .
PS2: @Holly76. Je suis plus vieux que toi, j'ai fait des générations de systèmes avec des cartes perforées. Na! Ce n'était pas des unix.
PS3: @Pascal: Je sais que linux a évolué et que la ligne de commande n'est (presque) plus utilisée; j'ai moi-même fait moult développement sous Qt).
Répondre
#13
(30-12-20, 15:25)T7_95 a écrit : Comme je n'ai pas de machine avec Linux en natif,



Un dual boot Linux ça se fait tout seul avec une distri comme Ubuntu… donnes-toi toutes les chances d'apprécier DarkTable en natif ;-)
Répondre
#14
(30-12-20, 15:25)T7_95 a écrit : Super, ça réagit fort.
Bon quand même j'ai du mal avec Darktable sur Windaube. En fait ça fait rien que de planter, je n'ai pas encore réussi à aller au bout d'une session. Je crois que je vais abandonner ce combo {W10, Darrktable}.
Comme je suis têtu et que je veux évaluer DT je vais l'essayer sous Linux (vous avez peut-être gagné les gars).
Comme je n'ai pas de machine avec Linux en natif, je vais exhumer mon vieux système DEBIAN dans une machine virtuelle VMware. Je sais que ça marche car je l'utilisais (autrefois) comme environnement de développement pour des système temps-réel, si, si. .

Bon je vous tiens au courant - si vous voulez.

PS1 : je suis content de rencontrer des vieux développeurs Rolleyes .
PS2: @Holly76. Je suis plus vieux que toi, j'ai fait des générations de systèmes avec des cartes perforées. Na! Ce n'était pas des unix.
PS3: @Pascal: Je sais que linux a évolué et que la ligne de commande n'est (presque) plus utilisée; j'ai moi-même fait moult développement sous Qt).

Ah ben si tu veux parler vieux système, j'ai aussi pratiqué. Sur "mini ordinateur" Solar 16, disque dur 10Mo de 50kg, cartes perforées 80 colonnes sur une vieille IBM30 ...
Bon, allez, on arrête de faire les "vieux de la vielle".

Si ton install debian date, tu risque d'avoir des difficultés. J'ai pour ma part fait un essai de tester W10 + Darktable dans VirtualBox. Bon, tu verras vite que c'est pas idéal, ça rame car l'émulation pompe de la ressource et pas d'OpenCL vu que la carte graphique de la machine virtuelle est un émulation. Je n'ai pas continué l'expérience au-delà de la simple curiosité.
Si tu ne veux pas te priver du W10, le mieux est d'installer un Linux en dual boot.
Cette version de DT est vraiment bien car, sur mon système, l'accélération due à l'optimisation du code est sensible.
Il reste encore pour moi à m'habituer aux changements apportés.
Matériel: TZ100, GX80, GX9 & G90, objectifs: Pana-Leica 8-18, 12-60, 100-400 et 15mm f1.7, Pana 14-140 II et 100-300 II, Olympus Zuiko 60mm macro.

Répondre
#15
Mon premier "pro" un IBM 3031 avec 2 Mo de ram et quelques dizaines de m² de périphériques, programme sur cartes perfo que l'on présentait à un guichet, fallait pas faire tomber le paquet et tout cela en JCL et Cobol Big Grin
Cordialement
François


EOS 1Ds, 7D, #M42, FujiX20, W10 64 fam

Flickr

[Image: dt370.jpg]

Répondre
#16
(30-12-20, 16:20)FrançoisH a écrit : Mon premier "pro" un IBM 3031 avec 2 Mo de ram et quelques dizaines de m² de périphériques, programme sur cartes perfo que l'on présentait à un guichet, fallait pas faire tomber le paquet et tout cela en JCL et Cobol Big Grin

Avoir vécu cette époque nous permet de bien appréhender le fonctionnement des ordis, faut dire que les machines actuelles sont bien plus "simples". Quand rien qu'un processeur était constitué de 5 cartes et qu'il fallait rentrer dans le micro-code pour jouer les instructions pas à pas afin de trouver où un bit était "collé", avec les bécanes actuelles on est privé de ces "joies" Big Grin
Matériel: TZ100, GX80, GX9 & G90, objectifs: Pana-Leica 8-18, 12-60, 100-400 et 15mm f1.7, Pana 14-140 II et 100-300 II, Olympus Zuiko 60mm macro.

Répondre
#17
Ma femme utilise darktable sous Win10, qu'elle compile « elle-même » (je lui ai écrit les commandes Git et Cmake quelque part) depuis la branche master via MSys64. Elle utilise aussi Photoshop et Lightroom quand il faut s'interfacer avec des photographes qui ne connaissent que ça (elle retouche avec dt, mais pour réussir à communiquer/collaborer avec des gens, pas le choix de posséder les mêmes outils qu'eux).

Si je la fais passer sous Nux, elle va perdre la suite Adobe (oui, c'est Satan, mais encore une fois… communication et collaboration avec le reste de monde), pas mal d'autres logiciels, et quand je pense à tout ce qu'il va falloir lui expliquer et lui ré-apprendre, j'ai une flemme tellement grosse que je préfère lui débugger les soucis occasionnels qu'elle rencontre avec dt Windows.

J'ai inité mes grands-parents à l'informatique, à 70 ans passés, via Ubuntu. Pour des gens qui démarrent, c'est plus simple que Windows. Mais pour quelqu'un qui a déjà tout son environnement de travail fonctionnel sous Windows et qui est productif comme ça, c'est pas très réaliste de conseiller de tout arrêter et de recommencer à zéro sous Linux, surtout que cet OS a aussi son lot d'emmerdes (drivers GPU, drivers imprimante, la nouvelle pile graphique Wayland qui va nous renvoyer 25 ans en arrière pour la gestion des couleurs, etc.).
Aurélien, photographe portraitiste, spécialiste calcul.
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
darktable est mon métier, pensez à m'aider :
[Image: 2FAd4rc]
Répondre
#18
Bonjour,

Merci Aurélien pour ces mots pleins de sagesse Wink
Répondre
#19
@aurelienpierre
Effectivement, dès qu'il faut "intéragir" avec les autres, on est contraint d'utiliser les monopoles "de fait".
Mon PC/serveur fonctionne avec Linux, et j'ai un portable Linux/windows en dual boot.
Mais qu'on est tranquille dans un bon environnement sans anti-virus qui voit des virus partout et des mises à jour qui se font toujours au plus mauvais moment.
Matériel: TZ100, GX80, GX9 & G90, objectifs: Pana-Leica 8-18, 12-60, 100-400 et 15mm f1.7, Pana 14-140 II et 100-300 II, Olympus Zuiko 60mm macro.

Répondre
#20
(30-12-20, 16:20)FrançoisH a écrit : Mon premier "pro" un IBM 3031 avec 2 Mo de ram et quelques dizaines de m² de périphériques, programme sur cartes perfo que l'on présentait à un guichet, fallait pas faire tomber le paquet et tout cela en JCL et Cobol Big Grin
Moi aussi, mais c'était à l'école. Un IBM 1130 et effectivement les cartes perforées à déposer dans une petite case et retour du listing le lendemain (pas plus de 3 compilations). L'avantage de cette époque c'est qu'il y avait les perfo-vérif... je n'en dis pas plus Wink . Et moi c'était plutôt Fortran.

(30-12-20, 16:44)holly76 a écrit :
(30-12-20, 16:20)FrançoisH a écrit : Mon premier "pro" un IBM 3031 avec 2 Mo de ram et quelques dizaines de m² de périphériques, programme sur cartes perfo que l'on présentait à un guichet, fallait pas faire tomber le paquet et tout cela en JCL et Cobol Big Grin

Avoir vécu cette époque nous permet de bien appréhender le fonctionnement des ordis, faut dire que les machines actuelles sont bien plus "simples". Quand rien qu'un processeur était constitué de 5 cartes et qu'il fallait rentrer dans le micro-code pour jouer les instructions pas à pas afin de trouver où un bit était "collé", avec les bécanes actuelles on est privé de ces "joies" Big Grin
Et les dumps mémoire sur listing, en Hexa, hein: c'était cool ?
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)