Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Présentation et interrogations
#1
Bonjour à toutes et à tous,
Nouveau sur ce forum et débutant dt. J'ai une longue pratique de la photo argentique puis de la photo numérique. Utilisateur de Lr (jusqu'au passage sous abonnement) puis de DxO PL, le côté "boite noire" de ces outils et la politique commerciale des sociétés correspondantes ont fini par m'exaspérer.
darktable semble, après découverte de nombreux tutoriels, des discussions sur les forums et des avertissements des développeurs dont il faut saluer le travail et la continuité, plus qu'une alternative, un choix presque évident. Presque parce que comme il est souligné, darktable a sa logique propre qu'il faut intégrer. Presque aussi en raison de la complexité apparente liée à l'existence de nombreux modules de traitement et au débat interne qui agite la communauté des développeurs sur le recours historique à l'espace de couleur Lab et à ses implications.
Aurélien Pierre a expliqué sur divers supports les contraintes et les limites résultant de ces choix historiques et notamment le fait que certains modules anciens n'avaient pas la meilleure efficacité.
Pour débuter avec darktable je fais partie de ceux qui souhaitent comprendre la logique du flux de traitement et son organisation effective avant de plonger dans les opérations de traitement. Et non l'inverse. Force est de reconnaître que de nombreuses informations sont disponibles (manuel, profusion de tutoriels dont il faut surveiller les dates de parution) mais que lorsque l'on découvre darktable, il subsiste une interrogation sur l'organisation du travail et la logique sous-jacente.
Dans son billet "Au secours" Aurélien Pierre argumente sur les modules "incontournables et validés", ceux que l'on peut utiliser avec précautions et ceux qu'il vaut mieux éviter en suggérant des alternatives. Cela tranche avec bonheur avec l'apparent désordre qui résulte de la présence simultanée de 72 modules de traitement, d'autant que l'objectif principal demeure de prendre des bonnes photos et si possible de limiter à l'essentiel le post-traitement.
Il existe aussi sur le forum des fils de discussion sur le nombre minimal, optimal de modules à utiliser. Dans l'absolu il n'y a pas de réponses si j'ai bien compris car cela dépend de chaque photo. Et des réglages des APN. A propos du réglage du profil d'entrée de couleur par exemple, AP indique que du RAW c'est du RAW. Dans le cas du Canon 5D MkII que j'utilise l'espace couleur à sélectionner est au choix "sRVB" ou "AdobeRVB". Ce dernier étant plus étendu, je l'ai sélectionné. Je crois comprendre qu'il faut une correspondance au profil d'entrée dans darktable. Et il est donc normal que cette entrée puisse être sélectionnée et non aveugle comme dans Lr ou DxO.
En pratique, on aimerait avant de plonger de manière irréversible dans darktable être à peu près sûr d'avoir bien compris. A cette fin j'ai consigné sur un tableau ce qui me paraissait clair.
Mais est-ce bien le cas?
[Image: Pipe-graphique-dt.jpg]
Répondre
#2
Bienvenu sur le forum Joël Smile
Cordialement
François


EOS 1Ds, 7D, #M42, FujiX20, W10 64 fam
Flickr

[Image: 3411.jpg]

Répondre
#3
Bienvenue parmi nous !

Concernant le profil de couleur du boitier. Comme le dit Aurélien du RAW c'est du RAW et le profil de couleur que tu paramètres sur ton boîtier n'a aucune influence sur le RAW. Ce profil (sRGB ou Adobe 1998) ne sert que pour les jpegs ou tiffs fabriqués dans le boitier. Malheureusement, il sera quand même inscrit dans les données EXIF des RAW, semant de facto la pagaille dans les esprits. Si tu acceptes mon conseil, surtout ne t'emm... pas avec ça ; règle ton boitier en sRGB. Même s'il est un peu plus étroit que l'Adobe, il a de nombreux avantages : Dénominateur commun de la plupart des équipements, choix par défaut des logiciels qui ne gèrent pas les profils. Meilleur rendu des tons chair, ...
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#4
Bienvenue à toi ! J'allais dire exactement la même chose que jpverrue/ Avec le RAW ne jamais oublier que l'on peut mettre à la poubelle 90% du manuel de l'appareil photo qui ne sert juste à rien.
--
Pascal - GNU/Debian (sid) - version darktable git/master
http://photos.obry.net
Répondre
#5
Salut Joël, bienvenue et bonne découverte !
Tu te poses les bonnes questions. Je m'étais moi aussi fait à l'époque une espèce de pense-bête pour essayer de comprendre quels modules utiliser en priorité et lesquels il valait mieux oublier petit à petit. Ça ressemblait assez à ce que tu as fait Wink
G.Eco
Joujoux : Canon EOS 6D Mark II & 60D / Fujifilm X100V
Cailloux : Canon EF 50 f1.8 II / EF 24-105 f4 L IS USM II / EF 70-200 f4 L IS USM / Tokina AT-X 11-16 f2.8 DX
Dans les choux avec : dt 3.4.1 sous Linux Mint 20.1 Ulyssa
Répondre
#6
Bonjour,
attention à l'histoire du pipe graphique. Je pense que tu confonds deux choses :
- l'ordre d'application des modules qui est inscrit dans le code du programme il est visible dans l'onglet des modules actifs
- l'ordre dans lequel tu fais des modif dans les modules qu'importe celui-ci le pipe reste le même

Bonne découverte, tu as aussi les pages du blog pour avoir des infos dans les pas à pas
Répondre
#7
Bienvenu ! Smile Wink
Tu peux déjà supprimer mixeur de canaux qui a été déprécié et est intégré dans calibration des couleurs avec une balance des blancs beaucoup plus élaborée.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)