Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Pourquoi je renomme mes images
#1
Bonjour à Tous.
Ce sujet est juste un partage d’expérience sur une habitude multi décennale, certes contraignante, mais qui présente aussi de nombreux avantages : je donne à mes photos un nom explicite en fonction du sujet.
Par exemple : ‘Écureuil 01 mangeoire.NEF’ ou ‘Anniversaire Aline 01 Ariane Lucas.JPG’.
Alors pourquoi consommer du temps pour faire cela, à l’heure des mots clés et des bases de données ?
La 1ère réponse est historique. J’utilise un appareil photo depuis l’age de 15 ans, et j’en ai 66. Au début la question ne se posait pas car les photos étaient sagement collées dans des albums. Puis, dans les années 90, constatant que mon stock de diapo dormait sans être jamais visionné, j’ai décidé de les numériser (8500, 4 par 4…), pour un accès plus facile. En 2002 j’ai acquis mon 1er appareil numérique. A l’époque, pas de Lightroom ou de darktable pour indexer tout ça. Retrouver une image est immédiatement devenu problématique, au-delà d’un répertoire par années. Pour traiter mes photos j’ai nomadisé pas mal d’années entre GIMP, Picasa, IrfanView puis DxO Pro. Donc pas de cohérence entre les systèmes de notation (appréciation selon un nombre d’étoiles), codes couleurs et systèmes de mots clés. De manière à retrouver une image parmi les quelques millier que j’avais déjà à l’époque sans avoir à repartir à zéro lorsque je passais d’un logiciel à l’autre j’ai donc décidé de rendre le nom de chaque image informatif. J’ai adopté un système que j’utilise encore aujourd’hui :
   sujet-général + numéro de série + spécificité
Par exemple :
   Zoo 01 girafe.jpg
   Zoo 02 girafe.jpg
   Zoo 03 girafe nourrissage.jpg
   Zoo 04 autruche.jpg
   Zoo 05 autruche nandou.jpg
   Zoo 06 tapir.jpg
   Zoo 07 guépard.jpg
   Zoo 08 guépard couché.jpg

En pratique j’utilise la fonction de renommage par lot de XnView (F2), en 2 temps :
  • Sélection de l’ensemble des images d’un même sujet et utilisation d’un modèle de nom. Dans l’exemple précédent : ‘Zoo ## xx’.
   Ce qui donne ‘Zoo 01 xx.jp’ à ‘Zoo 08 xx.jp’   
  • Ensuite je sélectionne les 3 premières et j’utilise la fonction ‘Remplacer’ du même module : Remplacer ‘xx’ avec ‘girafe’.
Reste à affiner ‘à la main’ selon l’objectif de détails que vous vous fixez.
A noter que le passage par XnView permet une première sélection, afin de n’importer dans darktable que les images méritant d’être conservées.
Avec l’habitude il faut environ 10 minutes pour une centaine de photos.
C’est évidement une contrainte, mais heureusement les avantages ne sont pas négligeables :
  • n’importe qui à qui vous transmettez vos images bénéficie de la facilité de recherche que cela procure, sans avoir besoin d’aucun logiciel particulier.
  • vous avez l’assurance que les informations contenues dans les noms de fichiers ne seront jamais perdues si vous passer d’un logiciel de traitement ou classement à un autre (expérience vécue … plusieurs fois!).
  • c’est très complémentaire avec les mots clé et cela facilite énormément la construction d’un système de mots clés hiérarchique, comme j’ai pu le constater récemment avec darktable.
J’ai actuellement plus de 72 000 images dans la base de données de darktable. Entre le nommage des images, le classement pas années avec quelques sous répertoires, les cotations par étoiles et les labels couleurs je suis capable de retrouver n’importe quelle image en seulement quelques clics.


Et il y a un autre point : mes parents m’ont transmis quelques albums de photos, dont certains leurs venaient de leurs propres parents. On ne découvre souvent la valeur de ces documents que sur le tard… Avec la photo numérique, comment nos enfants auront-il accès à ces souvenirs, s’ils le souhaitent ??
Pour ma part, depuis maintenant plus de 10 ans, j’archive chaque année mes images sur des disques optiques de 100Go (Mdisk BDXL) dont je catalogue le contenu. La suite ne dépend pas de moi…


Une dernière chose. Même si l’apparition de la fonction ‘Déplacer’ a été une heureuse surprise, darktable offre peu de fonctions de gestion de fichiers. Renommer une image après l’avoir importée la rend immédiatement introuvable pour darktable. Ayant buté de nombreuses fois sur cette difficulté, qui oblige à effacer le fichier de la base puis à le ré-importer, et donc à perdre les informations de développement, j’ai fini par développer en python une application qui renomme pas lot les images, ainsi que leur fichiers .xmp. Interface graphique en 4 langues, a disposition pour ceux qui seraient intéressés. Il faut toujours effacer puis ré-importer les images, mais on ne perd rien des développements et c’est faisable sur plusieurs centaines d’images à la fois.
Répondre
#2
Bravo pour la démonstration!!  Big Grin
Canoniste depuis 1978 (personne n'est parfait !)
Répondre
#3
Bonjour,
merci Didier.
L'argumentaire est solide, convaincant. Il me donne à réfléchir sur ma propre démarche, diamétralement opposée, n'ayant recours qu'aux capacités d'un catalogueur.

Le classement des archives argentiques (diapos et négatifs) est en jachère… Trop lourd, chronophage, coûteux. Un banc de numérisation est en projet, donc de nouveaux fichiers à stocker, classer, indexer.
L'application de renommage m'intéresse grandement.
Sur l'établi : Images de rêves – des images, des textes
Quelques outils :
— un carnet en vrai papier, un stylo
— plusieurs boîtiers, numériques et argentiques
— un MacBook Pro mid-2010, Mac OS 10.10.5
— darktable 3.8.1, Lightroom 6.x pour quelque temps encore
Répondre
#4
Bonjour et merci du partage d'expérience Didier.
Cordialement
François


EOS 1Ds, 7D, #M42, FujiX20, W10

Flickr

[Image: dt390-1468.jpg]











Répondre
#5
(17-04-22, 10:35)kleenux a écrit : Bonjour,
merci Didier.
L'argumentaire est solide, convaincant. Il me donne à réfléchir sur ma propre démarche, diamétralement opposée, n'ayant recours qu'aux capacités d'un catalogueur.

Et darktable permet d'automatiser le renommage des fichiers à l'import en plus (via copier et importer), tout comme la création automatique des dossiers/sous-dossiers concernés. j'ai mis en place quelque chose d'approchant à Didier. Je pars pour ma part sur une arborescence simple :

- année (ex : 2022)
 - mois-année (ex : 04-2022)
 - nom de l'événement ou endroit (le jobcode qu'on saisit dans la boite d'import via le champ "nom importation")

Et dans ce dernier dossier, les images avec la nomenclature suivante : année-mois-jour-jobcode-n°image.raw (ex : 2022-04-17-Zoo-001.rw2 ; pour reprendre l'exemple Zoo de Didier ici. Je ne mets pas de spécificité comme Didier, j'utilise les mots-clés pour ça)

Et pour créer tout ça automatiquement quand j'importe mes images sur mon ordi et darktable, depuis mon appareil, voici les réglages dans la fenêtre d'import :

[Image: Screenshot-from-2022-04-17-11-54-32.png]

Ici, PICTURES_FOLDER = dossier Images du système d'exploitation utilisé
Aussi appelé Nilvus !
Debian Sid - darktable master
Répondre
#6
Bonjour,

Ce qui m'étonne le plus c'est que pour chaque photo vous arrivez à trouver un seul sujet général, un seul numéro de série et une seule spécificité. Si par exemple avec Zoo, i, girafe, je cherche une girafe dans un zoo de Londres, comment ça marche ?

Et est-ce que vous avez plusieurs sortes de médias, pas que des photos ?

Je trouve que le classement des noms de fichiers est le plus "facile", parce que le plus portable. C'est le seul, à ma connaissance, qui fonctionne pour tous les médias ; les mots clefs, par exemple, c'est pas le même système de stockage pour les photos et vidéos, et encore moins les fichiers txt, il me semble.

En tous cas merci pour ce partage d'expérience, c'est très interessant.
Répondre
#7
> Ce qui m'étonne le plus c'est que pour chaque photo vous arrivez à trouver un seul sujet général, un seul numéro de série et une seule spécificité. Si par exemple avec Zoo, i, girafe, je cherche une girafe dans un zoo de Londres, comment ça marche ?

C'est le plus gros problème effectivement. C'est pour cela que je ne renomme pas mes images Smile Je nomme mes collections en fonction du sujet (sortie zoo, paris bnf, sortie dieppe....). Et je tag chaque image pour pourvoir faire des classements croisés complètement indépendants de la structure des collections.
--
Pascal - GNU/Debian (sid) - version darktable git/master
http://photos.obry.net
Répondre
#8
(18-04-22, 13:04)Frougilag a écrit : Bonjour,

Ce qui m'étonne le plus c'est que pour chaque photo vous arrivez à trouver un seul sujet général, un seul numéro de série et une seule spécificité. Si par exemple avec Zoo, i, girafe, je cherche une girafe dans un zoo de Londres, comment ça marche ?

Et est-ce que vous avez plusieurs sortes de médias, pas que des photos ?

Bonjour,
Je ne cherche pas à avoir un nom unique dans l'ensemble des images car elles sont également classées par années et très souvent par lieu. Donc si 2 noms sont identiques (ce qui reste extrêmement rare) les images ne seront pas dans le même répertoire ni dans la même année.
Et pour la 2ème question, oui j'utilise le même système pour mes quelques vidéos.

Par ailleurs, j'aurais une question pour l'ensemble de la communauté : est-ce qu'il existe un genre de standard pour les mots clés hiérarchiques ?
Est-ce que les mots-clés créés par darktable sont reconnus par digikam ou Lightroom, ou inversement ?? Ce n'était pas le cas il y a quelques années, et c'est une des principales raisons qui m'avait amené à nommer mes photos.

A+
Répondre
#9
(20-04-22, 10:32)Didier_33 a écrit : Par ailleurs, j'aurais une question pour l'ensemble de la communauté : est-ce qu'il existe un genre de standard pour les mots clés hiérarchiques ?
Est-ce que les mots-clés créés par darktable sont reconnus par digikam ou Lightroom, ou inversement ?? Ce n'était pas le cas il y a quelques années, et c'est une des principales raisons qui m'avait amené à nommer mes photos.

A+

Ca dépend de ce que tu cherches mais en tout cas les mots-clés passent très bien entre darktable et Lightroom (en général, l'import/export passe par un simple fichier texte). Pour ma part, faisant pas mal de photos nature, j'avais importé dans darktable certains des excellents thésaurus suivants (comme tu peux le voir, ils ont été fait pour Lightroom à la base) :

http://blog.aube-nature.com/adobe-lightr...to-nature/
https://github.com/judbd/Thesaurus-Light...llaboratif

Tu y trouveras aussi des thésaurus géographiques (et pas que pour le 2ème lien)
Aussi appelé Nilvus !
Debian Sid - darktable master
Répondre
#10
Bonjour,
Personnellement je ne renomme pas les images à l'import pour la raison donnée par Pascal. De mon point de vue, la seule gestion efficace est celle par les mots clefs contenus dans les métadonnées. Le gros avantage est de pouvoir rechercher ses photos sur plusieurs critères.

La difficulté est de bien choisir ses mots clefs et leur organisation; c'est la notion de thésaurus appliquée à la photos. Il en existe de tout prêt sur divers domaines (http://blog.aube-nature.com/adobe-lightr...to-nature/ ou https://mariejulien.com/post/2013/06/16/...A9s-utiles).
Le mieux est de se constituer le sien.

Jusqu'à présent j'ai préféré digikam à draktable pour cette gestion.

cordialement
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)