Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Notice débutant.e.s, premiers pas avec darktable
#1
Ce billet n’a pas la prétention d’être un tutoriel, ce n’est qu’un mini guide assorti de quelques préréglages à l’usage des débutant·e·s afin de partir d’un bon pied et passer le cap un peu rugueux des premiers pas.
Note : je travaille essentiellement à partir de boîtiers Fujifilm à capteurs X-Trans, ceux ci ont des spécificités non prises en charge dans darktable "in the box"
Les préréglages d’exposition fournis plus loin sont bien sûr uniquement adaptés au Fujifilm X-Trans
Par analogie à la photo argentique la variante numérique suit un processus similaire et commence sur le terrain :
  1. La prise de vue, étape décisive pour le résultat final.
  2. Puis le développement.
  3. Les retouches éventuelles.
  4. Enfin l'embellissement artistique si envisagé.
Votre APN est l'outil de l'étape 1, darktable est celui des trois autres et vous, vous êtes aux commandes des deux et pas l'inverse.
Autrement dit vous faites des photos ce qui philosophiquement parlant n'est pas l'action de prendre des photos.
  • Dans le premier cas, le photographe est un créateur, il donne vie à sa vision.
  • Dans le second cas, le photographe est un simple témoin, il enregistre ce qu'il voit.
darktable est une application complète prenant en charge le fichier de données brutes ( le RAW ) pour produire un développement, retouché, personnalisé selon les choix de son auteur.
A contrario du procédé argentique, plus cloisonné, ces trois aspects susengraissés sont plus imbriqués sous darktable.
L'équipe de développement a pris le parti de passer la main à l'utilisateur dès qu'une image physiologiquement acceptable est disponible dans la fenêtre de visualisation de la chambre noire.
C'est à ce stade que la comparaison avec le JPEG sorti de boîtier passe mal et reste en travers de la gorge.
Beaucoup font l'erreur fondamentale de penser qu'il est possible de comparer des choux et des carottes.
Un fichier JPEG dématricé, complètement développé voire retouché et amélioré selon les réglages d'options activés sur l'APN
à
Une prévisualisation d'une image n'ayant subi que quelques modules indispensables afin de s’afficher dans la fenêtre de travail de la chambre noire.
Ne partez pas en vrille dès le départ en jouant au petit bonheur la chance avec tous les curseurs qui vont tomberont sous le mulot.
Sans aller à cet extrême il y a une erreur récurrente, s’affranchir de la lecture du mode d’emploi et foncer sur le forum pour appeler à l’aide.
Il n’est pas forcement facile à trouver, donc pour la release 4.6 au moment de cette rédaction vous l'aurez : Ici pour la version PDF
Comment aller jusqu'au bout d'un développemental complet.
Ci-dessous ma méthode, quelques conseils et paramétrages qui vont avec.
La photo utilisée pour ce développement est ici > DSCF0038.RAF
1. La prise de vue.
Comme dit dans cette section du manuel, soignez vos "shootings"
N'ayant pas trouvé un seul argument valable à enregistrer mes photos RAW+JPEG, elles ne le sont qu'en RAW
Aucun préréglage boîtier si ce n'est trois paliers de niveau ISO, pour le reste tout est à blanc.
Et aucun intérêt à regarder au dos de l'APN le résultat si tôt... donc je reviens au bercail sans JPEG
Inutile puisqu’il ne me viendrait pas à l'idée de refaire le même avec d'autres moyens, pas besoin de modèle.
1.1. Table Lumineuse.
Le moment ou jamais pour faire le tri du shooting du jour.
Touche W quant on est sur le focus d'une image et la molette de la souris pour faire défiler la collection.
A ce stade c'est une vignette de la photo intégrée dans le header du fichier RAW que l'on visualise ou un des JPEG lui même (il peut y en avoir plusieurs selon les fabricants)
Le fait que je n'ai pas le JPEG n'est pas là pour coincer les aficionados de cette comparaison sans raison. Je pratique réellement de la sorte.
Et puis il y a moyen de le récupérer quand même en deux commandes, la première pour voir le nombre d'images intégrées, la deuxième pour extraire celle que l'on souhaite enregistrer indépendamment.
Ici la n° 2... et le p2 dans la commande pour le signifier.
Code :
Code :
[jacotux@thinkpad
Téléchargements]$ exiv2 -p p DSCF0038.RAF

Preview 1:
image/jpeg, 160x120 pixels, 8907 octets

Preview 2: image/jpeg,
4416x2944 pixels, 3318718 octets

[jacotux@thinkpad
Téléchargements]$ exiv2 -e p2 DSCF0038.RAF
Ce fameux JPEG boîtier :

[Image: DSCF0038-preview2.jpg]


2. Chambre Noire
Nous y voilà et le premier rendu fait peine à voir, surtout avec l'autre zouave de JPEG juste au-dessus.
La capture écran montre à droite les modules déployés par défaut dans un développement relatif à la scène.


[Image: Capture-d-cran-2024-01-27-02-27-55.png]


Dans mon workflow personnel j’active en fait quelques modules complémentaires.
  • - Correction des objectifs, mais uniquement pour le vignetage. Je ne prends en compte les aberrations qu'au cas par cas si besoin, la distorsion uniquement si des déformations disgracieuses sont significatives (cette correction faisant plus de mal que de bien)
  • - Exposition, c'est un module déployé par défaut mais sans tenir compte de la balise exif -RawExposureBias . L'exposition est ici pilotée par mes préréglages. Ce biais vaut à lui seul un sujet et une demande aux dèv que je ferais à temps permettant.
  • - Réduction du bruit Profil, un autre module activé automatiquement chez moi, mais sous conditions... qui doit être des ISO > à 3200.
  • - Balance de couleur RVB, en fait j'ai trois préréglages d'intention de rendu, évidement selon contexte de l'image et ce que je pense en faire par la suite, l'intention de rendu médiane est déployée par défaut. Oui par défaut, le mal absolu par rapport à l'orthodoxie dtablienne.
Et voilà ce que cela donne:

[Image: Capture-d-cran-2024-01-27-03-05-19.png]


Un petit clic dans Balance de Couleur RVB sur le préréglage " Intention saturée " plus adaptée ici et j'en arrêtais là considérant l'image prête à être retouchée voire embellie.
Et voilà


[Image: Capture-d-cran-2024-01-27-03-20-02.png]


Mes préréglages à télécharger : Et ma photo prête à être retouchée voire plus.
Développée avec dt master 4.7.0+380.

A noter que c'est sans peaufinage dans exposition ou filmique

[Image: DSCF0038.jpg]

Quelques petits compléments utiles :
Vous aurez remarqué sous la fenêtre de ma table noire l'affichage des informations de l'image, y sont intégrés les corrections d'expo utilisés à la prise de vue.
Code :
Code :
$(EXIF_FOCAL_LENGTH)
mm • $(EXIF_EXPOSURE) s • f/$(EXIF_APERTURE) • ISO $(EXIF_ISO)
• Biais d'expo $(EXIF_EXPOSURE_BIAS) IL

Autres préréglages pouvant avoir une utilité.

Préréglages de filtres couleur à usage pour les N&B
Préréglages de masques paramétriques centrés sur une couleur pour Balance de Couleur RVB
Les mêmes que ci-dessus mais pour le mixeur de canaux . ( moins utile )

Jaco

Mise à jour 14 février 2024:
Le billet au format .pdf  > Notice débutant.e.s.pdf
dt master/Manjaro Linux et dt release/Windows 10
Galerie photos
Répondre
#2
Bien JacoTux,  Cool

cela devrait pouvoir faciliter l'approche de quelques uns, tout cela avec humour.
En règle générale sur une photo correctement exposée, il n'a pas beaucoup de modules à utiliser, j'aurais rajouté "rotation et perspective" et "cadrage" qui personnellement doivent être effectués en tous premiers. Je présume que tu n'as pas cité filmique intentionnellement pour ne pas crisper les allergiques. Quant à Balance de couleurs RVB, le module est puissant et subtil, je préfère y aller gentiment avec les curseurs.
On partage la même approche quant au jpeg et réglages boîtier  Wink
Merci pour les presets, je vais y jeter un bon coup d'oeil.
Cordialement
François


EOS 1Ds, 7D Mark I/II, #M42, FujiX20

Flickr

[Image: dt4-61.jpg]







Répondre
#3
Merci @JacoRux, merci pour ce partage pour les possesseurs de boîtier à capteur X-Trans un peu particulier. La méthode peut tout à fait inspirer pour développer par ceux qui ont une autre marque de boîtiers.
Pour l'affichage des vignettes, il est tout à fait possible de forcer la génération de vignettes à partir des RAW sans prendre en compte les JPeg du boîtier. La possibilité d'afficher les JPeg embarqués dans le RAW est proposée par défaut pour accélérer l'affichage des vignettes dans la table lumineuse. Elle se trouve dans les préférences :
[Image: image.png]

J'ai oublié de signaler pour faire les préréglages, l'excellent tuto de Luc Viatour (ce tuto fait pour la version 3.8 est tout à fait exploitable pour la dernière de version pour générer des préréglages, et certains préréglages sont toujours pertinents) :
https://www.youtube.com/watch?v=PL7EpJzR9VQ&t=215s
Il me semble que CaraFife avait fait un tuto sur les préréglages (je n'ai pas retrouvé) qui est pour une version encore plus ancienne.
Répondre
#4
Bonjour,

j'avais déjà mis une partie du code sous ma photo dans la chambre noire

je viens de rajouter la correction d'exposition, je trouve que c'est plus rapide que de la voir dans le volet de gauche

merci
Denis
Répondre
#5
(27-01-24, 05:40)FrançoisH a écrit : En règle générale sur une photo correctement exposée, il n'a pas beaucoup de modules à utiliser, j'aurais rajouté "rotation et perspective" et "cadrage" qui personnellement doivent être effectués en tous premiers. Je présume que tu n'as pas cité filmique intentionnellement pour ne pas crisper les allergiques. Quant à Balance de couleurs RVB, le module est puissant et subtil, je préfère y aller gentiment avec les curseurs.
Bonjour FrançoisH,
Je ne traite ici que de la partie dévelloppement pure, il va de soit que les modules "rotation et perspective" et "cadrage" vont être dans les premiers sollicités par la retouche, qui plus est si le recadrage ou la rotation est importante.
Comme tu le dis très justement sur une photo correctement exposée les réglages par défaut d'exposition et de filmique sont déjà très pertinents.
Concrètement seuls les modules suivants sont nécessaires au développement. ( ordonnés selon le pipeline )
  • 13 - Profil de couleur de sortie
  • 12 - Filmique RVB
  • 11 - Balance de couleur RVB
  • 10 - Calibration des couleurs
  • 9 - Profil de couleur d'entrée
  • 8 - Exposition
  • 7 - Orientation
  • 6 - Correction des objectifs (uniquement vignetage, et encore que si j'avais des Leica M je pourrais s'en passer)
  • 5 - Réduction de bruit (Profil) pour ISO > 3200
  • 4 - Dématriçage
  • 3 - Reconstruction des hautes lumières
  • 2 - Balance des blancs
  • 1 - Point noir/blanc RAW
Sauf exception les modules 1, 2, 4, 7, 9 et 13 n'ont pas à être modifiés de leur valeurs par défaut
Selon contexte et besoin le premier module à régler sera exposition, le deuxième filmique principalement l'exposition relative du blanc.
Et le module qui met le pied à l'étrier pour la suite c'est Balance de couleur RVB.
Celui là il faut vraiment le maîtriser au moins dans un premier temps sur l'onglet [ Maître ]
Vous avez trois préréglages " Couleur de base" préexistants plus maintenant mes trois préréglages d'intention de rendu, six qui couvrent quasi tous types de photo.
dt master/Manjaro Linux et dt release/Windows 10
Galerie photos
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)