Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: maraboutdarktable 3.0
#21
Et en effet ce n'est pas un hazard si je fais les présentations en janvier et pas le reste de l'année. Comme photographe, j'ai beaucoup de travail sauf en janvier ou j'ai moins de travail, idem en juillet août ou je suis en vacances et donc j'ai du temps pour jouer avec darktable. Le reste de l'année je travaille avec darktable Wink
Luc Viatour Photographe 
Website
Répondre
#22
Pour ceux qui cherchent de l'info sur le nouveau module Filmic RGB je viens de visionner cette vidéo : https://youtu.be/v8Z63QZ1IVI C'est en anglais mais il est assez facile à comprendre et vous pouvez activer les sous-titre (anglais) pour vous aider. Aurélien lui-même a en quelque sorte approuvé cette vidéo dans les commentaires YouTube. Pour ma part je l'ai en tout cas trouvée à la fois claire et abordable et suffisamment précise.
Amicalement,

Georges

Version 3.0.0 sous Windows
Boitier Fujifilm X-T3




Répondre
#23
> Il y a eu avec la version 2.6 une réelle complexification de l'usage.

Je suis biaisé, c'est sûr, mais je pense que c'est le contraire.

Premièrement, avec les nouveaux modules, tu as besoin de moins de modules différents pour arriver au même résultat.

Deuxièmement, les résultats que tu obtiens avec les nouveaux modules présentent moins d'effets secondaires indésirables que les anciens modules. Auparavant, il fallait corriger les effets indésirables de certains modules avec d'autres modules, ça ne finissait pas. Donc tu as besoin d'encore moins de modules pour arriver au même résultat.

Troisièmement, les nouveaux modules recollent la retouche numérique (qui est quand même plus ou moins de la magie noire) à son héritage argentique, en manipulant les pixels comme si on manipulait physiquement de la lumière. Du coup, le filtre numérique devient l'exact réplique d'un filtre optique.

Alors, oui, la logique est différente… Mais elle est en fait beaucoup plus ancrée dans le monde réel qu'avant… Par exemple tous les réglages de filmique ont un sens physique (et une unité) qui colle avec les réglages de ton appareil photo (mesure et compensation d'exposition… en EV).

Quand tu « apprends » darktable, en fait tu apprends 2 choses :

- la retouche, qui est indépendante du logiciel, et qui est la suite de corrections nécessaires pour qu'une image brute de capteur (c'est à dire un champ lumineux fixé sur un support) devienne visuellement crédible et regardable, (et qui est identique en numérique ou en argentique)
- l'utilisation du logiciel, pour mettre en œuvre ces étapes imposées de façon concrète, avec les outils proposés dans le logiciel et par son interface. C'est une surcouche conceptuelle par dessus la retouche fondamentale.

Le logiciel peut choisir d'édulcorer plus ou moins la retouche, en automatisant ou en cachant certaines parties sous l'interface. Beaucoup de gens n'apprendront jamais la retouche, et resteront à jamais piégés dans des recettes de cuisine qui ne marchent que dans une interface donnée.

Dans darktable, on s'est rapproché des fondamentaux de la retouche. La promesse, c'est que moins on édulcore et plus on donne de contrôle à l'utilisateur, sans lui forcer la main avec des trucs automatiques qui marchent 8 fois sur 10, et qui le laissent totalement impuissant le reste du temps. Ça te donne aussi la possibilité de comprendre la retouche en générale, et de pouvoir ensuite t'adapter à n'importe quel logiciel, sans être piégé dans une interface spécifique.

Du coup, ceux qui ont des bases en retouche n'ont plus besoin de manuel (les réglages font exactement ce qu'ils disent), mais tous ceux qui poussaient des boutons sans trop comprendre à quoi ça correspondaient risquent en effet d'avoir du mal au début. darktable est simplement en train de se mettre à parler de plus en plus comme ton appareil photo. Dès que tu as compris que les curseurs ne font que changer l'intensité lumineuse des pixels, tu as compris la moitié de ce qu'il y avait à comprendre. Régler filmique, c'est exactement comme régler le variateur de ton plafonnier.
Aurélien, photographe portraitiste, spécialiste calcul.
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
darktable est mon métier, pensez à m'aider :
[Image: 2FAd4rc]
Répondre
#24
Petit retour sur la version 3.0 des utilisateurs de darktable sur facebook. Beaucoup sont perturbés par la multitude de modules redondant ou incompatibles entres eux.

En fait à mon avis il manque dans le gestionnaire de modules un préréglage style sur base filmique et un préréglage style basé sur courbe de base.
Luc Viatour Photographe 
Website
Répondre
#25
> Petit retour sur la version 3.0 des utilisateurs de darktable sur facebook. Beaucoup sont perturbés par la multitude de modules redondant ou incompatibles entres eux.

Dans une cuisine il y a beaucoup de plats, bols, couteaux, saladiers, casseroles... On n'est pas obligé de tout utiliser en même temps. Je sais que tu rapportes uniquement ce que tu as entendu mais vraiment pour moi cela ce sont des salades de gens qui ne veulent même pas prendre le temps de comprendre et lire la doc !

Tout le monde semble content d'utiliser Excel et pourtant ils n'utilisent probablement que 1% des fonctions. Dans dt on peut cacher tous les modules !

> En fait à mon avis il manque dans le gestionnaire de modules un préréglage style sur base filmique et un préréglage style basé sur courbe de base.

Oui une bonne idée !
--
Pascal - GNU/Debian (sid) - version darktable git/master
http://photos.obry.net
Répondre
#26
(06-01-20, 21:05)LViatour a écrit : En fait à mon avis il manque dans le gestionnaire de modules un préréglage style sur base filmique et un  préréglage style basé sur courbe de base.

Tu m'enlèves  les mots de la bouche. Même si c'est facile de se bricoler un preset. Par curiosité (je creuserai la doc quand j'en aurai vraiment besoin), je me demande si d'autre modules que la courbe de base sont totalement incompatibles avec la pile rvb. Même question avec les modes de fusion. Actuellement, je ne focntionne plus qu'avec la pile rvb, les égaliseurs , zones et balance couleur, contraste local (le tout pas encore bien maitrisé). Avec la base technique, et parfois netteté, tâches, retouche. Mais généralement, tout le job en 12 modules max. C'est nouveau, frais,  sympa... et pour l'instant, je me contente de pratiquer avec ça, encore et encore  Big Grin

(06-01-20, 18:39)aurelienpierre a écrit : ...
Quand tu « apprends » darktable, en fait tu apprends 2 choses :

- la retouche, qui est indépendante du logiciel, et qui est la suite de corrections nécessaires pour qu'une image brute de capteur (c'est à dire un champ lumineux fixé sur un support) devienne visuellement crédible et regardable, (et qui est identique en numérique ou en argentique)
...

Hum... là, il me semble clair que je patauge. Je parcours les pages de ton site, passionnant. Elle m'apprennent énormément et devraient régler la question du vocabulaire, avec d'autres choses...

[correctif] Reste la pratique et ce n'est pas faute d'avoir cherché, existe-t-il un bon ouvrage (ou lien) de référence sur ce point ?  Une base donnant une vue d'ensemble cohérente (méthodologie d'analyse de l'image, actions devant ou pouvant être entreprises) me serait utile. Si quelqu'un réalise une formation dans ce domaine, je pourrais être preneur. D'avance merci pour toute info. ça viendra quand ça viendra Big Grin
Répondre
#27
(06-01-20, 21:05)LViatour a écrit : Petit retour sur la version 3.0 des utilisateurs de darktable sur facebook. Beaucoup sont perturbés par la multitude de modules redondant ou incompatibles entres eux.

En fait à mon avis il manque dans le gestionnaire de modules un préréglage style sur base filmique et un  préréglage style basé sur courbe de base.
Je suis aussi abonné à cette chaîne FaceBook et j'ai lu le fils des discussions et ne suis pas sûr d'y participer encore !
Je repend Pascal :
> Dans une cuisine il y a beaucoup de plats, bols, couteaux, saladiers, casseroles... On n'est pas obligé de tout utiliser en même temps. Je sais que tu rapportes uniquement ce que tu as entendu mais vraiment pour moi cela ce sont des salades de gens qui ne veulent même pas prendre le temps de comprendre et lire la doc !
Je suis à 100% d'accord.
Le première question qu'il faut se poser pour je veut faire utiliser les RAW de mon APN ?
Si c'est simplement pour mettre des JPeg sur le Net en 1024 pixels en compression à 75%, vous avez pas l'impression d'utiliser une masse pour enfoncer punaise ?
De plus pour ceux qui les mettent sur FacBook, leur algorithme d'affichage est un des plus destructeurs sur le Net si on lui confie ces JPeg en plein format.
La plupart des boîtiers produisent des JPeg plus que satisfaisants pour cette utilisation et avec un bon logiciel de redimensionnement/recadrage, ce pense que c'est largement suffisant.
De plus sur ce FaceBook, j'ai vu plusieurs utilisateurs y venir pour retoucher des JPeg de FujiFilm car ils les trouvent déjà très bons (je veux bien les comprendre) mais là aussi je crois qu'ils ne font pas le bon choix de logiciel. De plus, ils demandent à darktable de s'adapter à leur spécificité et non le contraire de s'adapter à darktable.
J'ai aussi vu le reproche du nombre de modules, de leur redondance et de leur incompatibilité.
J'ai écrit la présentation de ajustement de base (bien que je ne l'utilise pas et n'en ai pas besoin dans mon workflow). Je l'ai écrit car je pense que c'est un module très simple pour un débutant et pour produire simplement et rapidement un JPeg pour le Net en association avec un export adapté. Mais il peut replacer exposition ; contraste lum. saturation ; vibrance et aussi compression hautes lumières et de plus son mode auto permet un ajustement rapide. Si je suis certains, il aurait fallu soit développer un branche annexe, soit supprimer les modules qu'il double (en mettant à la poubelle la compatibilité ascendante). Dans l'article j'ai signalé les éventuels conflits entre les modules.
Pour ceux qui trouve qu'il y a trop de module, il y a un groupe :
[Image: image.png]
Trêve de galéjades, en plus de pourvoir mettre vos modules préférés en favoris, vous le sélectionnez et vous y mettez les modules que vous voulez et créez un groupe perso et vous aurez réduit le nombre de modules.
J'ai vu aussi des posts ici, ou certains s'intérogent sur la soit disant augmentation de l'historique à l'ouverture, de plus confondent l'historique et l'odonnancement du pipeline. Pour voir le pipeline, il faut cliquer sur le premier onglet :
[Image: image.png]
J'aurais encore beaucoup de choses à écrire donc qu'un photo se fait derrière le viseur et pas derrière l'écran de son ordinateur et bien d'autres.
Répondre
#28
Petit témoignage à mon tour. J'utilise darktable principalement pour des photos studio. j'y passe environ 15 à 20 heures par semaine.
Filmique V1 puis V2 m'ont vraiment séduit pour le rendu malgré quelques problèmes de saturation principalement dans les rouges. Tellement que quand la V3.0.0 est arrivée avec Filmique RVB, j'ai trouvé le rendu un peu fade.
J'ai dit sur ce forum que le cadeau de cet année était un peu plus dur à déballer mais passé les premiers tâtonnements, je dois dire que j'ai encore gagné du temps avec cette V3.0.0.
Je me suis adapté à son nouveau rendu et j'utilise Courbe RVB et balance de couleur pour mettre la photo à mon goût.
Bref très satisfait de cette V3.0.0.
Répondre
#29
(07-01-20, 10:02)Jean-Luc a écrit : Petit témoignage à mon tour. J'utilise darktable principalement pour des photos studio. j'y passe environ 15 à 20 heures par semaine.
Filmique V1 puis V2  m'ont vraiment séduit pour le rendu malgré quelques problèmes de saturation principalement dans les rouges. Tellement que quand la V3.0.0 est arrivée avec Filmique RVB, j'ai trouvé le rendu un peu fade.
J'ai dit sur ce forum que le cadeau de cet année était un peu plus dur à déballer mais passé les premiers tâtonnements, je dois dire que j'ai encore gagné du temps avec cette V3.0.0.
Je me suis adapté à son nouveau rendu et j'utilise Courbe RVB et balance de couleur pour mettre la photo à mon goût.
Bref très satisfait de cette V3.0.0.

Niveau qualité, il y a pas photo filmique rvb et réduction du bruit de profil sont deux avancées majeures de DT.

La complexité ne me dérange pas au contraire simplifier c'est retirer le choix à l'utilisateur. 

Mais des styles de modules seraient bénéfiques pour les nouveaux venus, je dirais même qu'il faudrait un style par défaut à l'ouverture qui n'inclut pas tous les modules. 
Aux utilisateurs plus avertis d'ajouter des modules et créer leurs styles.
Luc Viatour Photographe 
Website
Répondre
#30
(06-01-20, 18:39)aurelienpierre a écrit : >  
.... avec les nouveaux modules, tu as besoin de moins de modules différents pour arriver au même résultat.

Deuxièmement, les résultats que tu obtiens avec les nouveaux modules présentent moins d'effets secondaires indésirables que les anciens modules. Auparavant, il fallait corriger les effets indésirables de certains modules avec d'autres modules, ça ne finissait pas. Donc tu as besoin d'encore moins de modules pour arriver au même résultat.

Aurelienpierre, ce qui m'aiderait, ce serait justement de savoir quel nouveau module remplace quel ancien ou quel groupe d'ancien module... 
Je suis persuadé que dans mes traitements photos je sur-traite mes images avec des modules différents qui donnent les mêmes effets.

Avec mon oeil de non-professionnel, j'ai toujours l'impression que ce que je rajoute apporte un "plus" à l'image mais un professionnel de l'image verra tout autre chose !!

C'est souvent par inexpérience que nos développements apparaissent moyens... heureusement grâce à vos tutos on arrive petit à petit  à des résultats qui tiennent la route ! (et je n'ai appris que grâce à vos tutos)

L'occasion donc de ce fil pour vous remercier !  Smile
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)