Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Thread Contributor: aurelienpierreRendre darktable moins moche
#61
Dommage pour les icônes ; ça permettait de localiser un module rapidement dans la liste des onglets.
Mes photos : jpverrue.fr
Répondre
#62
(14-02-19, 09:19)pascal a écrit : Pour le point 2 il y avait une préférence pour gérer ce comportement: "scroll to lighttable modules when expanded/collapsed" et "scroll to darkroom modules when expanded/collapsed", peut-être réutiliser ou est-ce le cas?

Je trouve dommage que lorsque un masque est sélectionné (dans ton premier exemple le pinceau) le fond soit noir. Toutes les sélections dans l'interface sont généralement plus clairs.

Pour ton point 5, je t'ai proposé sur GitHub de virer l'alignement dans le code et de tout faire en CSS. Cela permettra de proposer des UI en mode compacte.

En tout cas, très bon boulot!

oui, le 2 utilise la préférence.

Pour le fond noir, en fait c'est un button:checked. Je l'ai mis noir parce que ça me paraît intuitif : quand on enfonce un bouton, il rentre dans l'interface.

Pour le 5 (j'ai pas encore ouvert Github), je peux pas gérer les marges des modules en CSS (j'aimerais bien). Le padding CSS s'affiche même quand le module est replié, ce qui fait que les modules ont des bulles vides sous elles (en fait, les bordures actuelles entre les titres des modules ne sont pas les bordures mais un padding de 0.25pt). J'ai pas moyen de cacher les marges quand le module est fermé.

(14-02-19, 16:15)jpverrue a écrit : Dommage pour les icônes ; ça permettait de localiser un module rapidement dans la liste des onglets.

Oui, mais tu as déjà 4 icônes par module, c'est chargé. En plus, pour bien faire, il aurait fallu mettre l'icône à gauche du texte. Je trouve que l'alignement à gauche est plus clair.

(14-02-19, 12:18)GM1901 a écrit : Super travail, merci Aurélien. Une remarque en ce qui me concerne : je pense qu'il faut conserver une option (fut-ce via un shift ou ctrl-clic) pour activer un module sans l'ouvrir ni le déplacer. C'est utile pour des modules comme aberrations chromatiques, correction objectifs, ... si on ne souhaite pas les activer automatiquement via un preset (ou qu'on n'a pas encore appris à le faire)

À voir, mais bon, si tu as l'option « déplier un seul module à la fois », chaque module va être replié dès que tu actives le suivant.
Aurélien, photographe portraitiste sur Nancy-Metz
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
Répondre
#63
Regarde la solution pour le point 5. Pas de bordure lorsque replié.
--
Pascal - GNU/Debian (sid) - version darktable git/master
http://photos.obry.net
Répondre
#64
Si c'est pas dans la 2.6.1, on va tous finir sur la version de dev Wink
et les windowsiens vont migrer sur Linux massivement à ce rythme, 2019 l'année du desktop  Big Grin

C'est très très alléchant ! Merci ! Je vais peut-être « redevoir refaire » un don sur le site d'aurélien
Répondre
#65
(14-02-19, 16:37)pascal a écrit : Regarde la solution pour le point 5. Pas de bordure lorsque replié.

oooh j'avais pas vu l'appel à box. Je connaissais pas, merci !

(14-02-19, 16:46)bobo38 a écrit : Si c'est pas dans la 2.6.1, on va tous finir sur la version de dev Wink
et les windowsiens vont migrer sur Linux massivement à ce rythme, 2019 l'année du desktop  Big Grin

C'est très très alléchant ! Merci ! Je vais peut-être « redevoir refaire » un don sur le site d'aurélien

Avec plaisir, je gagne pas ma vie en ce moment.
Aurélien, photographe portraitiste sur Nancy-Metz
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
Répondre
#66
J'ai moi aussi un regret pour les icônes, ils étaient bien pratiques pour les débutants pour s'y retrouver dans les listes de modules d'un seul coup d’œil.
Comme je suis toujours avec la version 2.6, je ne peux pas donner mon avis pour le reste, mais les photos que j'ai visionné me semblent aller dans le bon sens. Merci à Aurélien pour tout ce travail.
Répondre
#67
Mon expérience est: les icones sont de toute manière trop petites et pas explicites — non je n'ai pas de meilleure idée Wink Elles ont donc constitué une petite "gêne" — comme quoi les avis et expériences de chacun :-D


D'ailleurs est-ce voulu de trouver la correction d'objectifs dans le "2e" onglet?
Répondre
#68
> D'ailleurs est-ce voulu de trouver la correction d'objectifs dans le "2e" onglet?

C'est ma disposition personnelle, basée sur le pipe. Je mets les modules de correction en 2e parce qu'ils sont appliqués après les modules de base (qui ne sont pas les modules de base par défaut de dt). La disposition par défaut (thématique) de dt n'a aucun sens. Il y a 3 types de modules dans dt : les modules techniques de reconstruction (débruitage, hautes lumières, netteté, objectifs, aberrations), les modules d'ajustement (luminosité, contraste, teinte, saturation), et les modules de retouche (retouche, fluidité, perspective). La reconstruction se fait en premier, sur le raw linéaire, puis la retouche (= déplacement de pixels, toujours en raw linéaire), et finalement les ajustements. Après les ajustements, une transformation non-linéaire pour le contraste (= filmique ou une courbe de tonalités), et on envoie l'image à l'écran. Décomposer ça en 5 onglets ajoute plus confusion et les modules de bases ne veulent rien dire (base au sens de premiers ou de simples ? on a les deux…). Et on n'aurait pas besoin de tant de modules différents si les trucs de base marchaient comme prévu (sans flinguer les couleurs au passage).

Concernant les icônes, il faut arrêter de s'intéresser aux icônes en tant que telles et chercher à comprendre quel problème elles essaient de résoudre.

L'interface est bordélique. Trop de modules, dont beaucoup ont des effets secondaires indésirables que les autres compensent, et certains redondants. Les icônes ont été ajoutées pour aider à la lisibilité (avant que l'option d'instanciation soit ajoutée). Et pour cause, les titres de modules alignés à droite, avec des icônes d'options à gauche, ça n'est pas lisible. Dans la plupart des interfaces, tu trouves l'icône « informative » à gauche du texte, et les options à droite. Et le texte aligné à gauche. Ici, les icônes ne sont pas bien placées, et créent un autre problème : celui de la place pour le titre. Et effectivement, elles ne sont pas toujours claires à décrypter, soit du point de vue de la taille, soit du point de vue de la communication graphique, et de toute façon, quand je retouche, je ne veux pas de machins colorés ailleurs que dans l'image.

En fait, j'ai de plus en plus l'impression que pour faire évoluer dt dans le bon sens, on a besoin de plus d'utilisateurs professionnels, dont le feedback permettrait de travailler d'avantage sur la fiabilité et le workflow. Les amateurs sont soit trop tolérants avec la qualité d'image et le temps de retouche, soit pas assez compétents pour faire des trucs avancés qui mettraient en évidence les bugs, ou finalement passent leur chemin parce que c'est trop compliqué.
Aurélien, photographe portraitiste sur Nancy-Metz
Développeur de filmique, égaliseur de tons, balance couleur, etc.
Répondre
#69
(14-02-19, 23:18)aurelienpierre a écrit : >  D'ailleurs est-ce voulu de trouver la correction d'objectifs dans le "2e" onglet?

C'est ma disposition personnelle, basée sur le pipe. Je mets les modules de correction en 2e parce qu'ils sont appliqués après les modules de base (qui ne sont pas les modules de base par défaut de dt). La disposition par défaut (thématique) de dt n'a aucun sens.

Merci d'avoir intercepté cette question (je ne retrouvais pas le fil de discussion)

Je disais cela car avec mon matériel (Canon apsc et objectifs canon et sigma) la correction d'objectif peut influencer  "beaucoup" sur les hautes lumières et les déformations d'où un retour vers l'exposition, la correction du profill d'entrée et le recadrage. Mais il est vrai aussi que j'ai attrapé quelques'unes de tes remarques sur les hautes lumières et les sauts de gamut. Je m'en "préoccupe" un peu moins et travaille plus avec les modules tonalités ou les modules couleurs.

Et oui les petites icones colorées des modules peuvent, bien disparaitre, pour ma part. La disposition des modules que tu proposes donne une cohérence et une apparence que j'apprécie — le petit plus d'avoir un équilibre dans le rapport nbr de modules/onglet est un plus pour prendre ses marques — pas très pro comme remarque mais un point d'ergonomie qui a des effets sur moi). Je ne cherche plus certains modules sachant même pas par où commencer.
Répondre
#70
(14-02-19, 23:18)aurelienpierre a écrit : En fait, j'ai de plus en plus l'impression que pour faire évoluer dt dans le bon sens, on a besoin de plus d'utilisateurs professionnels, dont le feedback permettrait de travailler d'avantage sur la fiabilité et le workflow. Les amateurs sont soit trop tolérants avec la qualité d'image et le temps de retouche, soit pas assez compétents pour faire des trucs avancés qui mettraient en évidence les bugs, ou finalement passent leur chemin parce que c'est trop compliqué.

Je suis bien d'accord avec ce constat... Malheureusement, il n'y a quasiment pas de pros qui utilisent darktable. Il faut dire que les revues photos parlent surtout des logiciels Adobe et que les alternatives, payantes ou gratuites, sont très peu connues... Les pros sont en général très peu informaticiens et très réticents au changement...

Sinon, en ce qui concerne l'ordre des modules : ne serait-il pas possible d'avoir un nouvel ordre pour les nouvelles photos importées avec la nouvelle version de darktable (un "processus 2019" comme on dit ailleurs), et conserver l'ancien ordre pour les anciennes photos ? Cela permettrait à la fois d'améliorer darktable et de conserver la compatibilité. On pourrait basculer vers le "processus 2019" si on le souhaite pour traiter à nouveau une photo...
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)